Bienvenue visiteur, pour poster sur ce forum vous devez vous enregistrer.
Présentations Flux RSS Recherche
Pages : 1 2 3 4 ... 10 11 12 13
[Fic]L\'achèvement du Destin
heart earth
Modérateur
Messages : 10209


haut haut de page
[Fic]L'achèvement du Destin posté le [29/10/2017] à 19:43

Chapitre 18 : le début de la fin


Spoiler :



Serena me conduisit à l’intérieur d’une sorte de baraque en bois au bord du lac, dans le style cabane de pêcheur mais mon état ne s’améliora pas pour autant. J’avais toujours autant de mal à respirer et je me sentais toujours aussi lourde…

Il n’y avait pas grand-chose à l’intérieur. Simplement quelques ustensiles de cuisine et de pêche, des meubles en bois à moitié pourri et divers autres objets sans réel intérêt.

Je m’assis sur le lit de fortune qui était dressé là et la jeune fille me servit un verre d’eau avant de prendre place en face de moi et de me dévisager avec surprise.

-Tu m’as fait peur Laura bon sang, qu’est-ce qu’il t’arrive aujourd’hui ? S’exclama-t-elle.

-Je ne sais pas trop…Tout allait bien mais d’un coup, j’ai eu l’impression de pénétrer dans un autre monde…Est-ce en rapport avec ces fameux Infernoids dont tu parlais ?

-C’est fort probable oui ; me répondit Serena en fronçant les sourcils. Mais je suis étonnée qu’Hélios ne vous ait jamais parlé d’eux.

-Et…Qui sont-ils ? Articulai-je avec difficulté.


https://www.youtube.com/watch?v=8zj0eWxRYU4


-Une menace pour ce monde ; déclara mon amie gravement. Vois-tu, les Qliphorts ont été scellés dans l’arbre des Naturia il y a bien longtemps désormais Cependant, ils n’étaient pas la seule menace pesant sur le monde des esprits. D’autres créatures, les Infernoids, se préparaient également à attaquer. Si les Qliphorts étaient en quelque sorte des éclaireurs, ces monstres étaient le gros de l’armée des ténèbres.

-Et, pourquoi personne n’en a entendu parler dans ce cas ?

-Tout simplement parce qu’ils n’ont jamais eu l’occasion de passer à l’action. Ils étaient cachés à l’intérieur des vaisseaux et n’attendaient qu’une chose : la destruction de leur carapace métallique pour passer à l’action une fois l’ennemi affaibli. Cependant, les Qliphorts n’ont pas été détruits mais emprisonnés, et avec eux, les Infernoids.

Je croisais les bras sur ma poitrine, perplexe avant de reprendre.

-Et donc tu me dis que j’ai été touché par l’une de leurs attaques, cela signifierait qu’ils sont libres ?

-Ce n’est qu’une supposition ; me répondit Serena en haussant les épaules et se levant pour m’offrir un autre verre d’eau.

-Mais…Hélios n’était-il pas censé surveiller justement l’arbre des Naturia ?

-Si, et c’est ce qu’il faisait…J’espère sincèrement qu’il ne lui est rien arrivé…

Je réfléchis pendant quelques instants à cela. Si effectivement, ces créatures, les infernoids, étaient libres, cela signifiait donc non seulement qu’Hélios avait échoué, ce qui était déjà surprenant, mais qu’en plus un ou plusieurs Qliphorts avaient été vaincus…Mais par qui ?

Je ne me rappelais pas que l’un d’entre nous fût parti à la chasse au monstre et du côté de Drago, ils étaient bien trop occupés à se préparer pour les jeux olympiques pour s’occuper de ces machines infernales…

Les deux seules candidates à cela étaient Iori et Nagisa mais elles semblaient plus être parties examiner je ne sais quoi que combattre des monstres. Ce qui ne laissait plus que…

-Serena, dis-moi…

-Oui, un problème Laura ? S’étonna cette dernière.

-Où est Satoshi en ce moment ?

La jeune fille s’arrêta un moment et mit un doigt sur ses lèvres, tout en regardant au plafond avant de me répondre, toujours en haussant les épaules.

-Va savoir. Il était censé m’aider avec l’esprit de l’eau aujourd’hui, mais évidemment, monsieur a mieux à faire on dirait.

C’était étrange…Pourquoi Satoshi serait-il parti seul de son côté ? Je ne l’avais jamais vu à l’œuvre en combat mais il ne me semblait pas être du genre guerrier mais plus dans la réflexion. Il ne pouvait donc pas être parti affronter seul les Qliphorts…

Quelque chose ne tournait pas rond dans cette histoire d’autant plus que j’étais certaine de n’avoir été touchée par aucune attaque. J’étais simplement entrée comme dans une sphère dans laquelle mes forces étaient drainées.

-Il y a un problème Laura ? Tu es toute blême. Peut-être qu’il faudrait vraiment que tu te reposes…S’inquiéta Serena.

-Je pensais à quelque chose, mais est-ce que l’atmosphère ne te semble pas étrange ici ?

-Etrange comment ?

-Je ne sais pas…Lourde, mais au sens propre du terme, comme si la pression ou la gravité étaient plus élevées…

-Pas vraiment non.

Serena fit un petit bond en l’air et souleva facilement une marmite qui se trouvait là pour me montrer, ce qui me fit douter encore plus de moi-même.

Je voulus me lever mais au moment même où je posai un pied à terre, je me sentis si lourde que je m’écroulai. Serena me rattrapa in extremis avant que ma tête ne percute le sol et me réinstalla sur le lit en fronçant les sourcils, comme une mère mécontente de son enfant.

-Non définitivement, ça ne va pas Laura. Il faut que tu te reposes. Et puis, qu’est-ce que tu viens faire ici d’abord ?

-Je voulais juste vous parler de Marie en fait…Quand je l’ai vue hier soir, elle avait l’air tourmentée après avoir passé la journée avec vous, donc je me demandais si vous saviez ce qu’il s’est passé…

-Tourmentée ? S’étonna la jumelle en penchant la tête sur le côté. Elle allait très bien quand je l’ai vue hier. Enfin, je l’ai laissée cinq minutes avec Satoshi le temps d’acheter à manger mais elle semblait normale quand je suis revenue.

Ce fut à mon tour de froncer les sourcils. Visiblement, Serena ne savait rien, ni de ce champ de force étrange, ni du comportement de Marie. Quant à Satoshi, il était de plus en plus suspect pour moi.

-Et est-ce que tu saurais où se trouve ton frère en ce moment ? J’aurais quelques questions à lui poser.

-J’ai bien ma petite idée oui, mais tu tiens vraiment à sortir dans ton état ? Tu devrais plutôt…

-Non, je vais très bien, je t’assure ; la coupai-je en m’efforçant de sourire malgré la fatigue.

Serena n’eut pas l’air vraiment convaincue mais, mobilisant toutes mes forces, je me levai et fis tout pour cacher mes tremblements, allant même jusqu’à utiliser les pouvoirs de Gariatron pour me donner un peu plus de force.

Non sans me surveiller, Serena accepta de me conduire là où elle pensait que son frère se trouvait. Nous sortîmes donc de la maison de pêcheur puis nous contournâmes le petit lac avant de nous enfoncer dans la forêt.


https://www.youtube.com/watch?v=J5cgX1Pxx-U


Cette partie-là était différente de celle que j’avais survolé en arrivant…Ou alors la voir depuis le ciel m’avait trompée mais je trouvais la masse d’arbre bien plus importante. Les feuillages étaient tellement épais qu’ils laissaient à peine passer la lumière et cela se ressentait sur les plantes quasiment inexistantes.

Seules quelques mauvaises herbes, des champignons et des fougères réussissaient à survivre dans cet environnement hostile qui aurait donné la chair de poule à n’importe quel être censé.

Serena marchait devant en silence, écartant la végétation qui nous barrait la route et, malgré la fatigue extrême que je ressentais, je faisais de mon mieux pour la suivre sans prendre trop de distance, de peur de me perdre. D’autant plus que dans mon état, j’étais sûrement incapable de m’envoler pour regagner la ville. Me perdre dans cette forêt équivalait à me perdre dans mon monde…

Nous avançâmes ainsi pendant trente bonnes minutes en dehors des sentiers battus avant de prendre une courte pause.

-Désolée Laura, je sais que je n’emprunte pas le chemin le plus facile mais Satoshi aime aller dans des endroits pas possibles…

-Ce n’est pas grave mais il y a une question que je me suis toujours posée depuis que je vous connais.

-Vas-y, je t’écoute ; s’étonna la jeune fille.

-Pourquoi vous battez-vous contre Armageddon aux côtés d’Hélios.

Serena grimaça en entendant cela et je sentis que je venais de toucher un point sensible alors je me repris aussitôt.

-Pas que vous soyez louches ou quoi que ce soit hein ! Juste qu’il ne nous a jamais vraiment dit comment vous vous êtes rencontrés puisque la première fois qu’on s’est vu, les présentations étaient assez…sommaires.

-Ah ça, oui, je m’en souviens ; s’amusa mon amie. Il nous avait prévenus que l’une de ses connaissances arrivait avant de partir mais je n’imaginais pas une seconde qu’il pouvait s’agir de quelqu’un de notre âge !

-Vraiment ? Tu t’imaginais qui alors ?

-Pour tout te dire, je pensais qu’il allait nous ramener un poulpe qui parle ou une sauterelle géante.

-Il en aurait été capable s’il en connaissait je suis sûre.

Nous éclatâmes de rire en même temps en imaginant le roi accompagné de telles créatures. Définitivement, l’image qu’on avait de lui à présent était bien pâle face à celle du souverain faisant trembler le monde.

Une fois le fou rire passé, j’en avais les larmes aux yeux. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas ri de la sorte avec toutes ces histoires de fin du monde et je me sentis immédiatement un peu mieux.


https://www.youtube.com/watch?v=4FqoqxD-DHA


-Concernant Armageddon, c’est très simple. J’imagine que comme tout le monde, j’ai quelque chose, ou plutôt quelqu’un à protéger.

-Tu as vécu à satellite si je me souviens bien, c’est ça ?

-Oui, c’est là-bas que j’ai grandi ; me répondit-elle en fermant les yeux avec un léger sourire au coin de la bouche. Même si je déteste cet endroit plus que tout et si je méprise les gangs qui y font leur loi, je ne peux pas renier que j’ai eu une vie à Satellite et que, au milieu de toute cette saleté, il y avait encore une once d’espoir.

Serena se leva et, les mains dans les poches, regarda vers la voute de feuilles au-dessus de nos têtes et masquant la lumière du jour.

-Hélios nous a sauvés, Satoshi et moi, en nous tirant de ce bourbier et je lui serai éternellement reconnaissante. Cependant…

La jeune fille marqua une pause et lâcha un soupir avant de venir se rasseoir à côté de moi.

-Cependant, si je combats aujourd’hui, ce n’est pas pour le remercier mais pour assurer un avenir à la seule personne m’ayant ouvert les yeux à Satellite, et je ne parle pas de mon frère.

Nos regards se croisèrent lorsque mon amie prononça ces mots et je pus lire dans ses yeux une détermination brûlante, la même que celle que j’avais pu détecter chez Darksky six ans plus tôt lors de ce tournoi pendant lequel nous nous étions rencontrés…

Cependant, cette détermination fut rapidement voilée par la tristesse et Serena détourna le regard vers le sol.

-Enfin, je ne sais pas si la voie que j’ai choisie est la bonne ou non…Je ne sais même pas si, au bout de la route, je réussirai à protéger ceux à qui je tiens mais…

-N’hésite pas, Serena ; la coupai-je.

-Co…Comment ? Bégaya-t-elle.

-Je ne sais pas à quels obstacles tu vas devoir faire face, mais va au bout de la voie que tu as choisie même si tu dois souffrir pour cela, et je parle d’expérience.

-Est-ce que tu ferais référence à ton père ? Me demanda-t-elle prudemment.

-Oui…répondis-je tristement. Je pensais que me plier à sa volonté serait la meilleure solution pour qu’il retrouve la raison, mais au lieu de ça, il a sombré encore plus dans la folie. Je savais depuis le début que j’aurais dû m’opposer à lui mais j’étais aveuglée et je ne pouvais pas m’imaginer lui faire face…Tu vois bien le résultat à présent…

-Et cela ne te fait rien de savoir que tu dois combattre ton propre père ? S’étonna Serena.

-Evidemment que si ! Mais je sais que c’est quelque chose que je dois faire sinon sa folie ne s’arrêtera jamais. Donc ne te laisse pas aveugler toi aussi, Serena. Si tu penses que quelque chose doit être fait, fais-le.

-Je préférerais ne pas avoir besoin de m’opposer à Hélios tout de même ; déclara mon amie en riant légèrement.


https://www.youtube.com/watch?v=x0n5yObwyDE


Sur ces mots, nous reprîmes notre chemin à travers la forêt. Cette courte pause m’avait permis de récupérer quelques forces mais j’étais toujours affaiblie et cela n’allait pas en s’améliorant tandis que nous nous enfoncions toujours plus profondément à travers les broussailles.

Cela me rappelait cette expédition avec Hélios lors de ma dernière visite dans le monde des esprits. L’ambiance de la forêt était tout aussi pesante. Etait-ce une caractéristique de ce monde ou avais-je le don pour m’aventurer dans les pires recoins ? Dans tous les cas, je ne lâchai pas Serena d’une semelle.

Le décor changea légèrement au bout d’un moment. Les rares herbes disparurent, laissant un sol totalement nu et desséché, les rochers se firent de plus en plus nombreux et le terrain de plus en plus escarpé, comme si nous approchions d’une zone montagneuse.

Finalement, nous arrivâmes dans une petite clairière qui, malgré la lumière du soleil qui réussissait à s’infiltrer ici, était toujours aussi dénuée de vie que le reste de la forêt.

Serena s’arrêta au milieu et regarda tout autour d’elle avant de pencher la tête sur le côté, l’air confuse.


https://www.youtube.com/watch?v=-gvDzREbvUU


-Tiens, c’est étrange ça…

-Il y a un problème Serena ? Lui demandai-je.

-Je ne suis pas certaine…mais je crois que nous sommes suivies…

Je me raidis en entendant ça et je me mis sur mes gardes, regardant de tous les côtés, scrutant le moindre mouvement suspect mais rien. Il n’y avait aucune trace de vie à part nous dans cette forêt.

Soudain, je vis une sphère d’énergie noire se former dans la main de Serena et elle la projeta devant elle.

Cependant, alors que je pensais que l’attaque allait finir sa course dans les arbres de la forêt, elle explosa non loin de nous, comme si elle avait heurté quelque chose et mon amie fronça les sourcils.

-Ne restons pas là, Laura ; m’ordonna-t-elle en m’attrapant le bras et en m’entrainant derrière elle.

Nous courûmes à travers la forêt en ligne droite sans nous arrêter ni nous retourner. Tout mon corps était en feu et me faisait souffrir le martyr. J’avais l’impression que chaque pas que je faisais était un supplice et je sentais que pouvais m’évanouir à chaque instant.

Malgré cela, en me concentrant sur Serena, je tins bon et après dix minutes de course effrénée, je fus obligée de lâcher la main de mon amie, à bout de forces et nous nous arrêtâmes au beau milieu de nulle part.

J’étais totalement essoufflée et c’était à peine si je tenais debout. Si nous avions été attaquées à ce moment précis, je n’aurais sûrement pas fait long feu, même face à un insecte…

-Je crois que nous les avons semés ; déclara Serena après avoir lancé une autre attaque dans le vide qui, cette fois-ci, ne carbonisé qu’un arbre.

-Et…Qu’est-ce que…C’était que…ça ? Haletai-je, tentant tant bien que mal de reprendre mon souffle.

-Je ne sais pas trop mais restons sur nos gardes, d’autant plus que nous avons totalement dévié de notre route…

Je profitai de l’accalmie passagère pour regarder les environs. Nous n’étions pas sorties de la forêt et, pire que tout, Serena semblait totalement désorientée. Tout se ressemblait ici. Nous aurions aussi bien pu être à notre point de départ que complètement à l’opposé…Ce que je redoutais le plus venait d’arriver : nous étions perdues…

-Bon sang, pourquoi je n’arrive pas à retrouver mon chemin ! S’exclama mon amie, paniquée. Je ne me suis encore jamais perdue ici !

-Du calme, je suis certaine que nous allons nous retrouver ; lançai-je d’un ton se voulant confiant malgré la peur qui me nouait le ventre. Je vais aller jeter un coup d’œil aux alentours…enfin, je vais essayer…

Je tentai de me transformer en Trishula mais tout ce que je réussis à faire fut de geler les rares mauvaises herbes qui réussissaient à pousser sur ce sol infertile…

Il n’y avait rien à faire, j’étais beaucoup trop faible. Je n’arrivais même pas à invoquer un esprit de duel pour nous aider…

Cependant…quelque chose n’était pas clair dans toute cette histoire…Tous les événements tombaient à point nommé pour quelqu’un qui désirait me prendre au piège : attendre que je sois affaiblie, m’attaquer au moment où je m’y attendais le moins pour finalement me rendre totalement impuissante au beau milieu de nulle part, sans aucun moyen de communication…


https://www.youtube.com/watch?v=izEqFumCraY


Mon regard se posa soudain sur Serena qui continuait à scruter les environs d’un air anxieux et je fronçai les sourcils. En y repensant, même si j’étais venue la voir, il était étrange que je me sois écrasée pile à l’endroit où elle se trouvait également. Evidemment, les coïncidences existaient et j’étais plutôt du genre à accorder facilement ma confiance mais…

-Dis…Serena ; lui lançai-je soudain d’une voix lente.

-Oui ?

-Comment…as-tu repéré un ennemi un invisible tout à l’heure ?

La jeune fille figea ses mouvements et me dévisagea comme si j’étais devenue folle.

-Qu…Qu’est-ce que tu veux dire par là, Laura ? Me répondit-elle, surprise.

-Je veux dire que j’ai eu beau me concentrer, je n’ai senti la présence d’aucun ennemi ; déclarai-je.

-Ça doit être parce que tu n’es pas aussi habituée que moi au monde des esprits, certains sont très forts pour camoufler leur présence !

-Peut-être oui…Mais non, je suis sûre de moi, il n’y avait aucun ennemi autour de nous.

Un long silence s’ensuivit, silence pendant lequel nous nous dévisageâmes, mon regard chargé de doutes et de suspicions, celui de Serena rempli de stupéfaction et de craintes.

-A…Allons Laura, ça doit être la fièvre qui te fait délirer, il y avait vraiment un ennemi, je l’ai senti ! Et tu as bien vu que mon attaque a heurté quelque chose !

-Et comment as-tu senti cet ennemi invisible, Serena ?

-J…Je ne sais pas moi ! J’ai simplement eu l’impression qu’il y avait quelqu’un ! Vraiment, qu’est-ce que tu racontes aujourd’hui ? Tu es étrange !

-Et si ce n’était qu’une impression, comment se fait-il que comme par hasard ton attaque ait heurté ce fameux ennemi ? A moins qu’il nous ait encerclé, la probabilité était bien maigre…Rétorquai-je sans me laisser démonter.

Serena serra les dents et je la vis reculer d’un pas, l’air affolée.

-Tu…Tu ne penserais tout de même pas que je…Réfléchis Laura, nous sommes dans le même camp, pourquoi aurais-je inventé toute cette histoire ?! Répliqua la jumelle.

-Je ne t’accuse pas sans preuve. La logique veut simplement que tout converge vers toi : d’abord je suis affectée par un mal étrange et toi non alors que je sais que je n’ai pas été attaquée, puis Satoshi a mystérieusement disparu et, bien que tu ne saches pas où il se trouve, tu acceptes de partir à sa recherche alors que tu avais soi-disant des choses à faire et enfin un ennemi invisible nous attaque. Je trouve que ça fait beaucoup de coïncidences pour des événements totalement indépendants.

Le visage de Serena se crispa davantage et elle tenta de reculer encore avant de se rendre compte qu’elle était dos à un arbre.

-Ma question est simple : quel est le but de tout ça, Serena ?

-Mais je te dis que ce n’est pas moi ! Pourquoi voudrais-je te piéger ?

A défaut de pouvoir me transformer complètement, je matérialisai mon épée de glace dans ma main et je la pointai en direction de la jeune fille qui blêmit aussitôt en voyant mon arme et déglutit avec difficulté.

-Dis-moi…Es-tu réellement une alliée ?

Encore un silence. Je ne me laissai néanmoins pas démonter par le regard terrifié de la jeune fille qui cherchait désespérément à s’échapper et je soutins ma pression. Je n’étais pas naïve, et même si Serena n’était pas la responsable de tout ceci, il n’y avait aucun doute qu’elle savait quelque chose que j’ignorais.

Contrairement à Darksky, je n’étais pas du genre à me retenir ou à me cacher la vérité. S’il avait été là à ce moment, il aurait sûrement essayé de me dissuader et de réfléchir à deux fois avant d’accuser la protégée d’Hélios mais j’étais certaine de moi.

-Alors ? J’attends ta réponse Serena ; repris-je en rapprochant la pointe de mon épée de sa gorge.

La jeune fille arrêta soudain de trembler et baissa les yeux vers le sol, comme si elle était résiliée à accepter son sort mais je ne baissai pas ma garde pour autant.

-Vraiment…Je suis désolée…Laura…J’aurais espéré que ça ne se passe pas comme ça…


https://www.youtube.com/watch?v=XH5bYuMtj6I


Alors que j’étais focalisée sur la jumelle, j’entendis soudain des bruits de pas derrière moi et, avant même que je n’aie eu le temps de me retourner, je sentis une lame froide et métallique s’enfoncer dans ma chair.

Je hurlai de douleur et, avant que l’arme ne m’ait traversée de part en part, je rassemblai le peu de forces qu’il me restait pour me dégager et je réussis à tituber jusqu’à un arbre proche sur lequel je pris appui.

Une grimace déforma mon visage lorsque je sentis que je perdais beaucoup de sang en très peu de temps. Mes jambes me soutenaient à peine et je crachai du sang. Un de mes poumons avait certainement dû être transpercé…Mais je ne pouvais pas m’occuper de ça maintenant…Une autre seconde d’inattention et c’était la mort assurée pour moi…

Je levai enfin la tête vers le nouvel ennemi et mes yeux s’écarquillèrent lorsque je reconnus la jeune fille qui se tenait devant moi. Cette dernière portait une armure noire sur laquelle se dessinaient de nombreuses rayures vertes fluorescentes. Ses longs cheveux bleus tombaient élégamment sur ses épaules et ses yeux bicolores me regardaient à moitié avec haine, à moitié avec pitié. Dans sa main se trouvait une longue épée ébène recouverte de mon sang…

-Hoshino…Asuna ? Articulai-je avec difficulté.

-Tu es une bien piètre actrice, Serena ; lança la nouvelle venue en direction de la jumelle qui vint prendre place à ses côtés, les yeux remplis de peur.

-Est-ce qu’on est vraiment obligée de faire ça ? Demanda-t-elle d’une petite voix.

Asuna ne répondit rien et se rapprocha de moi, l’air serein tandis que je lui décochai un regard noir tout en essayant de garder conscience malgré la douleur. Tel un assassin silencieux, la traitresse leva son épée et Serena détourna le regard tandis que la lame transperça ma poitrine.

Je lâchai un nouveau hurlement de douleur quand ma peau entra en contact avec le métal et je sentis ma conscience m’échapper peu à peu tandis qu’un long filet de sang perlait de ma bouche.

Lentement, ma vue se brouilla, Asuna et Serena ne devinrent plus que des tâches sombres au milieu d’un océan de noir. Mes autres sens me lâchèrent peu à peu tandis que tout mon corps était parcouru de spasmes incontrôlables. Je tentai bien de retirer l’épée plantée en moi mais je n’avais plus aucune force…

Etait-ce ainsi que j’allais mourir ? Je n’avais pas imaginé terminer ma vie de la sorte, seule et trahie…Mais peut-être était-ce mon châtiment pour m’être laissée aveugler pendant toutes ces années…

Je sentis quelques larmes couler le long de mes joues. Je n’avais même pas été utile en fin de compte. Tout ce que j’allais causer était de la peine à mes proches…

Lentement, la lame froide se retira de ma chair et m’étalai au sol dans mon propre sang. Je tentais bien de faire un mouvement mais c’était inutile. Plus aucun de mes muscles ne me répondait. A vrai dire…Je ne sentais même plus la douleur à présent…

-Ne perdons pas de temps. Où se trouve Satoshi en ce moment, Serena ?

-Il est déjà en route vers le sanctuaire je crois…

Ce furent les dernières paroles que j’entendis avant que ma conscience ne disparaisse, happée dans les ténèbres.


https://www.youtube.com/watch?v=cDQ_7gSnxeo


Un crépitement…De la chaleur…de la lumière… Tout mon corps me faisait mal et mon désagréable gout de sang envahissait ma bouche. J’avais également du mal à respirer et chaque inspiration me brûlait la poitrine. Ou étais-je ? Que s’était-il passé ?

Les images de la lame d’Asuna me transperçant le cœur me revinrent en mémoire et je me réveillai en sursaut avant de me rallonger aussitôt sous l’effet de la douleur.

J’étais vivante…Mais comment était-ce possible ? Instinctivement, je passais la main à l’endroit où l’épée s’était enfoncée mais, au lieu d’y trouver une ouverture béante et du sang s’en écoulant, je ressentis à la place un bandage faisant le tour de mon corps.

Je tournai enfin la tête vers la source de lumière et je vis un homme assis au coin d’un feu dans cette forêt. Etait-ce lui qui m’avait sauvé ? Je ne pouvais pas distinguer son visage dans la pénombre mais son corps était entièrement recouvert d’une cape noire ne laissant rien entrevoir de lui.

L’homme ne faisait rien. Il semblait dormir paisiblement. Cependant, m’entendant m’agiter, ce dernier releva la tête et lorsqu’il s’adressa à moi, mon sang se glaça dans mes veines.

-Les humains sont décidément des êtres bien fragiles ; déclara-t-il d’une voix sifflante et reconnaissable entre mille.

Je tentai de me remettre debout mais ce fut à peine si je pus lever la tête avant que la douleur ne prenne le dessus sur ma volonté et ne me plaque au sol.

-Gariatron ? Rétorquai-je froidement.

-Est-ce ainsi qu’on parle à son sauveur ? Me répondit-il, toujours sans oser me regarder.

Le démon des ténèbres fit une pause et claqua des doigts, ce qui eut pour effet d’intensifier le brasier qui brûlait à côté de lui pour me réchauffer un peu plus.

-Enfin, cela n’a plus vraiment d’importance j’imagine ; reprit-il, las.

-Qu’est-ce que tu entends par-là ? M’étonnai-je, sur mes gardes.

Gariatron tourna enfin la tête vers moi et je réprimai un hoquet de surprise en voyant son visage. Une énorme balafre le traversait de part en part et ses yeux avaient perdu toute leur intensité, ne laissant plus qu’un regard vide et sans vie.

-Le sanctuaire est tombé, Laura.

Mon cœur rata un battement en entendant cela et je réprimai une grimace de douleur. Décidemment, je devais être dans un état lamentable mais je n’avais pas le temps de m’occuper de moi.

-Qu’est-ce que tu entends par « tombé » ? Repris-je en dissimulant mes peurs.

-Si tu t’inquiètes pour ton club, rassure-toi, ils ne s’y trouvaient pas à ce moment.

Je ne pus m’empêcher d’émettre un léger soupir de soulagement. Darksky et les autres étaient sains et saufs, c’était déjà ça…Mais….

-Gariatron…Explique-moi, que s’est-il passé ?

-Rien de plus que ce que tu peux imaginer : les Qliphorts ont attaqué par surprise et ont balayé les défenses du sanctuaire, rien de plus.

Je me rappelai alors des dernières paroles d’Asuna et Serena. Elles étaient sans aucun doute à l’origine de ces attaques…Mais pourquoi ? Je ne comprenais pas…La jumelle m’avait pourtant dit qu’elle ne désirait que protéger ses proches. En quoi attaquer le sanctuaire allait-elle l’aider ? Et Asuna, je pensais qu’elle était l’amie de Drago, et donc une alliée…Alors pourquoi avait-elle tenté de me tuer ?

-Et…

-Je t’ai sauvée ; me coupa Gariatron avant même que je n’aie eu le temps de formuler ma question. Et si tu veux savoir, c’est Iori qui m’a informé de ton état. Tu peux remercier ma malédiction, grâce à cela j’ai pu te retrouver immédiatement sans quoi tu serais morte.

Je ne savais pas par où commencer…Trop de questions venaient en même temps rien qu’après avoir entendu cette phrase de la bouche du démon…Pourquoi m’avoir sauvée ? Qu’est-ce que Iori venait faire dans cette histoire ? Comment m’avait-il sauvée alors que mon cœur était transpercé ?

Je décidai cependant de garder ça pour plus tard et de me concentrer sur le principal.

-Et donc, quelle est la situation à présent que le sanctuaire est tombé ?

-Pour vous, humains, elle ne change pas vraiment, mais pour les esprits de duel, c’est la fin.

-La…Fin ? Répétai-je, interdite.

-Le monde des esprits est sur le point de se disloquer. Sans une balance pour maintenir l’équilibre, le chaos va s’installer et conduire ce monde à sa perte.

-Et ce n’est pas ce que tu désirais ? Raillai-je.

-Pas vraiment, non. Mais peu importe ce que je désirais, j’ai échoué.

Gariatron se leva sur ces mots me tourna le dos avant de s’éloigner lentement.

-Dis à tes amis de rentrer chez eux, il n’y a plus rien qui vous attend dans ce monde.

-Une minute ! M’exclamai-je en me redressant malgré la douleur. Et Armageddon dans tout ça ?

Je crus entendre un petit rire provenant du démon des ténèbres puis ce dernier tourna la tête dans ma direction.

-Ce n’est plus mon problème ; me répondit-il en haussant les épaules. Vous pouvez vous amuser à le poursuivre mais moi, je retourne en terre des seigneurs, banni ou non. Au moins, avec un monde en moins, les deux autres pourront survivre j’imagine…

Sur ces mots, Gariatron disparut dans les ténèbres de la nuit, me laissant seule au coin du feu, et dans un état assez pitoyable.

Tout était si confus dans ma tête…Je ne comprenais plus rien. D’abord la trahison de Serena et Asuna, puis l’attaque du sanctuaire, sa chute et maintenant l’abandon de Gariatron, cela faisait beaucoup de rebondissements en une seule journée. Et je sentais bien que je n’en étais qu’à mes débuts.

Prudemment, je tentai déjà de m’asseoir pour réfléchir dans une position plus confortable. Déjà, je ne pouvais pas rester là. Il fallait que je récupère au plus vite et que je retourne au manoir de Terra pour confirmer ou infirmer les propos de Gariatron. Même si son attitude était tout sauf normale, je ne pouvais m’empêcher de douter. Après tout, il était le roi de la manipulation.

Etrangement, l’atmosphère lourde avait totalement disparue et seules mes blessures m’handicapaient à présent, ce qui était déjà une bonne chose. Je pus ainsi facilement faire apparaitre l’épée de Trishula et récupérer mes ailes. Selon moi, après une bonne nuit de sommeil, j’aurais dû être en mesure de rejoindre la ville.

Néanmoins, l’attitude de Serena me laissait perplexe. Je ne connaissais pas bien la jeune fille mais si Hélios lui avait accordé sa confiance, il y avait certainement une raison. Quelle qu’aient été ses motivations, j’étais persuadée que ses actes n’étaient pas gratuits. Mais cela n’empêchait pas que je n’aurais pas hésité à l’affronter si l’occasion se représentait.

Mais pour le moment, ma priorité était de rejoindre les autres. Il fallait que je m’assure qu’ils allaient tous bien, ou au moins qu’ils étaient en vie.

Soudain, je me souvins du matin et mon cœur s’accéléra. Ambre et Maya avaient dit qu’elles allaient passer la journée au sanctuaire ! Drago et les autres avaient-ils réussi à s’en sortir eux aussi ? Je devais vraiment rentrer au plus vite…

Epuisée par toutes ces histoires, je ne tardais pas à sombrer dans un profond sommeil sans rêve.

Le lendemain, je fus réveillée à l’aube par un froid mordant. Mes courbatures et mes blessures n’étaient pas encore remises mais je me sentais capable de marcher au moins.

Etrangement, la forêt ne possédait pas ces senteurs caractéristiques du matin comme dans les forêts de mon monde. Il n’y avait que ce froid mordant et cette absence de soleil…

Mais je n’avais pas le temps de me questionner sur la logique de ce monde. Une fois totalement réveillée, je déployai mes ailes de glace et, me frayant un passage à travers l’épais talus, j’émergeai au-dessus de la mer d’arbre et ce que je vis me sidéra.

Le ciel avait viré au noir comme en pleine nuit et le soleil brillait faiblement dans le ciel alors qu’aucun nuage ne venait le dissimuler. De plus, au loin, je pus voir une épaisse fumée noire s’élever tandis qu’aucune lumière ne brillait. C’était comme si toute vie avait quitté ce monde…

-Alors comme ça, Gariatron ne mentait pas…Murmurai-je. Je dois faire vite…

Filant à toute vitesse dans les cieux et ignorant la douleur à ma poitrine, je pris la direction de la fille en proie aux flammes.

Au bout de vingt minutes de vol, j’arrivai enfin à proximité et je ne pus m’empêcher de détourner le regard devant ce massacre. Les maisons étaient brûlées, les rues jonchées de corps sans vie d’esprits de duels et partout des cratères encore fumant s’étaient creusés dans le sol.

Même si j’aurais pu m’arrêter et vérifier les survivants, je changeai de cap et pris la direction de l’orphelinat, le cœur battant à tout rompre et priant pour qu’il ne soit rien arrivé, ni à mes amis, ni aux enfants…

Lorsque j’arrivai, il n’y avait pas un bruit. Toutes les lumières du bâtiment étaient éteintes mais il ne semblait pas y avoir de trace de combat, ce qui me rassura déjà.

Afin de ne pas apparaitre comme une ennemie, je fis disparaitre mes ailes et mon épée et je m’avançai lentement à travers le parc.

Le bruit de mes pas était le seul bruit brisant le silence pesant des lieux. Peut-être Terra avait-elle réussi à s’enfuir avec tout le monde avant que le drame ne se produise…Je l’espérais de tout mon cœur en tout cas…

Cependant, alors que je passai devant la fontaine, j’entendis un bruissement de feuilles à côté de moi et je me retournai en sursaut mais je ne vis personne. Etait-ce mon imagination ?

Sans tenir compte de cela, je m’avançai un peu plus dans le parc pour arriver devant l’imposante porte de l’orphelinat.

Cette dernière était entrouverte, ce qui ne laissait présager rien de bon mais je refusais de tirer des conclusions hâtives et je la poussai pour entrer à l’intérieur du bâtiment.

Toujours personne.

-Est-ce qu’il y a quelqu’un ? M’écriai-je dans le hall d’entrée. C’est moi, Laura !

-L…Laura ? Me répondit une petite voix tremblante.

Je tournai la tête vers le salon et je crus que j’allais pleurer de joie lorsque je vis les grands yeux innocents de Katy à travers l’entrebâillement de la porte. Finalement, je n’étais pas arrivée trop tard.

Cependant, je remarquai que quelque chose clochait.

-Une minute…Où sont les autres, Katy ?

-Je…Je ne sais pas…Bégaya-t-elle tremblante. Mais Terra…

-Il s’est passé quelque chose ? M’affolai-je. Darksky, Nagisa, Miyako, où sont-ils tous passés ?!

-Ils ont tous disparu…





http://forum.duelingnetwork.com/index.php?/topic/157103-the-wrap-up-red-lust-circuit-series-miami-edition/#entry2134192
le bon temps…

heart earth
Modérateur
Messages : 10209


haut haut de page
[Fic]L'achèvement du Destin posté le [30/12/2017] à 14:18

bon, après 2 mois et pour le nouvel an, je reviens après un chapitre de la s3 maintenant que la s1 est réécrite! Attention, y'a du rebondissement dans ce chapitre


Chapitre 19 : La chute


Spoiler :



https://www.youtube.com/watch?v=gIi-crTFllI

Oui, il n’y avait aucun doute. C’était bien Asuna qui se tenait là, debout sur le Qliphort. Mon premier réflexe fut d’essayer d’aller la rejoindre, heureux de la revoir mais Ladd me retint et je compris rapidement pourquoi.

Lorsque je ne fus plus qu’à quelques mètres d’elle, je pus remarquer que son regard avait changé. Toute son empathie à mon égard avait disparu pour ne laisser place qu’à un regard flamboyant et rempli de détermination.

Prudemment, je m’arrêtai à distance raisonnable du Qliphort et de mon amie et nous nous dévisageâmes plusieurs instants sans rien nous dire et finalement, la jeune fille brisa le silence.

-Tiens, Drago, comme on se retrouve ; déclara-t-elle d’une voix mielleuse et un sourire qui ne me disait rien de bon. Comment ça va depuis le temps ?

-Asuna…A quoi est-ce que tu joues ? Lui demandai-je sur mes gardes.

-Je ne fais que tenir ma promesse, je sauve mon…Enfin, notre monde ; s’étonna la jeune fille aux yeux vairons.

-Ce n’est pas ce que je veux dire. Pourquoi es-tu alliée aux Qliphort ? Continuai-je froidement.

-Je pourrais te retourner la question, Drago. Pourquoi es-tu allié à ceux qui essaient de détruire notre monde ?

-Détruire…Notre monde ? M’étranglai-je. Qu’est-ce que tu racontes encore ? Je croyais que tu pourchassais Fuji Makoto !

-Oh…Tu n’es pas au courant ? Me dit-elle d’une voix dans laquelle se lisait l’inquiétude. Les Qliphort sont ceux qui sauveront notre monde.

-Le…Sauver ? Répétai-je, abasourdi. Non, ils vont le détruire au contraire !

-Ils vont détruire le monde des esprits ; me corrigea-t-elle avec un petit air supérieur. Et puisque Fuji Makoto se cache ici, je suis certaine qu’il sera éliminé une bonne fois pour toute !

En entendant cela, je ne pus m’empêcher de rire nerveusement et Asuna me lança un regard intrigué. A vrai dire, cela ne m’étonnait même pas que mon amie en soit venue à cette conclusion. Après tout, pour elle, le monde des esprits n’était rien, elle qui avait toujours vécu dans l’ignorance de son existence.

-Je vois…Tu n’as donc trouvé aucune autre solution…Murmurai-je tristement.

-Malheureusement, non. Et toi, Drago, as-tu atteint tes objectifs ? Me demanda mon amie avec une certaine ironie.

-J’aimerais te répondre que oui…Mais je suis face à un obstacle de taille qui se trouve juste devant moi ; lui répondis-je d’un ton neutre.

Un court silence s’ensuivit. Les attaques avaient cessé pendant notre discussion, de même que les destructions et à l’intérieur du sanctuaire, plus personne n’osait faire un geste, tous les regards étant rivés sur nous.

Un sourire triste passa sur le visage de mon amie et celle-ci ferma les yeux un instant.

-Dis…Drago…Tu te souviens de notre promesse quand nous nous sommes séparés ?

-Comment pourrais-je l’oublier ; soupirai-je devant l’ironie du sort. Je t’ai fait promettre que, même si nous devions nous affronter, tu ne renoncerais pas à tes objectifs et moi non plus.

-Est-ce que…Cette promesse tient encore ?

-Malheureusement oui. Je ne peux pas te laisser détruire ce monde et tu ne peux pas me laisser protéger Fuji Makoto malgré moi.

Asuna émit un gloussement amusé avant de me lancer un regard dans lequel je pus lire quelques regrets mais encore une fois, également une détermination brulante et sans faille.

-J’aurais préféré ne pas me retrouver face à toi, Drago…Mais il semblerait que le destin en ait choisi autrement.

Mon amie se mit en position l’épée levée devant elle et parcourut le sanctuaire du regard avant de se reconcentrer sur moi.

-N’oublie pas que je combats ce Destin, Asuna ; lui répondis-je simplement en créant une boule de feu dans ma main, prêt à riposter.

Dans mon esprit, je sentis Ladd s’agiter. Ce combat allait se révéler particulièrement difficile et nous en étions bien conscients tous les deux. Mon esprit avait sauvé Asuna par le passé et, depuis, elle était capable de ressentir ce que je ressentais, ce qui lui donnait un avantage certain contre moi.

Je grimaçai intérieurement. Evidemment, je n’avais aucune envie de l’affronter et encore moins de lui faire du mal mais mon devoir passait avant mes propres sentiments. J’avais promis à Ladd de sauver le monde des esprits et de faire voir le jour à son utopie.

Non n’étions plus des enfants, Asuna et moi. Si elle avait décidé de s’opposer à moi, cela ne servait à rien d’essayer de la raisonner car, si j’avais été à sa place, personne n’aurait pu me faire entendre raison. Après tout, de nous deux, mon amie était certainement celle qui avait le raisonnement le plus rationnel : détruire un monde illusoire à ses yeux pour sauver le sien. Alors que moi, mon objectif n’était qu’une supposition, une option parmi d’autre pour arriver à mes fins. Dans cette histoire, l’héroïne était Asuna et j’étais le grand vilain…

Je jetai un dernier coup d’œil au sanctuaire et je vis Angéla et les autres nous regarder avec des yeux ronds depuis les marches du temple. Les voir renforça ma conviction. Même si j’étais le méchant de l’histoire, je ne pouvais pas laisser mon amie d’enfance détruire ce monde.

-Une dernière chose, Asuna ; lui lançai-je. Est-ce qu’une fois le monde des esprits anéanti, le notre sera sauvé à coup sûr ?

-Oui, il le sera. Fuji Makoto est l’unique menace qui pèse sur notre monde.


https://www.youtube.com/watch?v=K-tj_IzTJ2Y


-Et il ne sera pas le seul sauvé à être sauvé ; Résonna soudain une nouvelle voix.

Mes membres se crispèrent et je serrai les dents lorsque je reconnus la personne à qui elle appartenait. Un homme sortit alors de la forteresse volante et vint se placer aux côtés d’Asuna. Il portait un long manteau noir descendant jusqu’à ses genoux et à son cou était noué un foulard blanc. Sur sa tête, deux mèches courtes tombaient entre ses deux yeux marrons et inexpressifs et son visage ne reflétait aucune émotion.

-Satoshi ! S’écria Angéla depuis le sanctuaire.

-Alors nous avions raison…Tu étais bien le traitre…Grognai-je, presque déçu d’avoir deviné.

-Alors comme ça, j’étais démasqué ? Je ne suis même pas étonné mais je ne cherchais pas vraiment à me cacher contrairement à Serena ; me répondit le jumeau d’un ton las.

-Je ne comprends pas…Satoshi…Tu veux détruire le monde des esprits toi aussi ? Mais pourquoi ? Tu sais à quel point Hélios aime cet endroit !

-Oui…Je sais…Mais c’est quelque chose qui doit être fait et tu le sais tout aussi bien que moi.

Je grimaçai en repensant à la théorie de June sur l’équilibre des trois mondes et un léger sourire se dessina sur le visage du traitre.

-Moi, je ne vous comprends pas ; reprit-il toujours aussi calmement. Contrairement à nous, vous n’avez aucune attache avec le monde des esprits à l’exception de vos cartes. Pourquoi protéger un monde qui menace de détruire le nôtre ?

-Parce que nous n’avons aucun droit de le détruire ! Rétorquai-je. Les habitants du monde des esprits pourraient dire la même chose du notre et que ferais-tu, toi ?

-Bien vu, Drago, tu viens de mettre le doigt sur le dilemme qui nous tiraille, Serena et moi, depuis plusieurs mois désormais ; continua Satoshi en croisant les bras sur son torse. Et je dois t’avouer que je n’ai toujours pas de réponse.

-Alors pourquoi…

-Cependant, il y a une chose dont je suis sûr : s’il y a des traitres ici, ce sont vous.

-N…Nous ? Répétai-je sans comprendre.

-Vous appartenez au monde des humains il me semble. Vous devriez donc suivre l’exemple d’Asuna et le protéger à tout prix au lieu de vouloir jouer aux héros ! C’est pour cela que nous avons rejoint Armageddon contre notre gré, car lui seul accepte que des humains puissent se battre pour leur monde !

-Vous avez vraiment rejoint Armageddon…Murmurai-je.

-Enfin, je n’espère pas que vous compreniez. Après tout, vous êtes les chevaliers blancs, ceux qui se battent pour la justice et qui la cherchent là où elle n’existe pas, comme à satellite par exemple. Mais s’il y a bien une chose que je retiens de ma vie là-bas, c’est l’enseignement que, si tu possèdes quelque chose, une richesse aussi infime soit-elle, alors protège-là au prix de ta vie et c’est bien ce que je compte faire en me débarrassant de la menace qui pèse sur Hakaze !

Encore une fois, j’étais à court d’argument. Tout comme Asuna, Satoshi disait vrai. Mais une fois de plus, c’était une vérité que je ne pouvais pas accepter. Tout comme le destin, j’allais la changer et me battre même si cela impliquait d’affronter ceux qui étaient autrefois mes alliés.

-Drago ! S’écria alors Satoshi, le regarde rempli soudain d’une colère nouvelle. Je ne peux que respecter tes convictions mais malheureusement, nos motivations à Asuna et nous sont les mêmes qui t’animent et c’est pourquoi, tout comme tu ne renonceras pas, nous ne renoncerons pas non plus !

-Je le sais bien, Satoshi, Asuna. Je n’essaie même pas de vous convaincre. Je voulais simplement essayer de comprendre et à présent, je saisis mieux.


https://www.youtube.com/watch?v=vIgCDWD_OgQ


Sans ajouter un mot, je m’élançai vers la base aérienne Qliphort en rugissant, tout le corps entouré d’un feu ardent. Cependant, comme prévenus de mon attaque, Satoshi fit un bond en arrière et Asuna créa un champ de force émeraude entre elle et moi.

Lorsque je me heurtai à sa riposte, je fus repoussé à deux mètres de la forteresse, sonné tandis que je vis le traitre tourner les talons et rentrer à l’intérieur, laissant mon amie d’enfance seule pour m’affronter.

-Je te laisse le reste, Asuna. Je vais m’assurer que Serena et Arthur s’en sortent de leur côté.

Le champ de force resta entre la jeune fille et moi jusqu’à ce que Satoshi eût disparu puis elle me lança un regard mi ennuyé, mi déterminé tout en dissipant son bouclier et brandissant son épée devant moi.

-Tu sais, Drago, j’ignore si ce que je fais en ce moment est juste, mais je suis certaine d’une chose : je dois sauver notre monde, à tout prix et je ne reculerai devant rien, pas même devant toi.

-Moi de même, ma vieille amie ; lui répondis-je d’une voix chargée de regrets.

-Non, nous ne sommes plus amis à partir de maintenant…nous sommes ennemis !

Toute la compassion dans le regard d’Asuna disparu d’un seul coup pour ne laisser place qu’à la colère et la jeune fille fut soudainement entourée d’une sinistre aura noire tandis que sur son visage se dessina un rictus mauvais.

-A nous, Drago !

La lueur du halo d’énergie d’Asuna s’intensifia et des centaines de sphères n’énergie vertes apparurent devant elle. D’un simple geste de la main, la jeune fille projeta toutes ses minutions sur moi et, bien que tentant de les esquiver, je fus rapidement submergé et je n’eus d’autre choix que de me mettre sur la défensive.

Ainsi, je refermai mes ailes devant moi, créant un cocon me protégeant de ses attaques. Cependant, dans cette position, je n’avais plus aucune visibilité sur ce qu’il se passait et je ne vis pas que, se cachant derrière ses sphères d’énergie, Asuna était passée à l’attaque et la jeune fille abattit son épée sur moi.

Je fus propulsé sur le sol du sanctuaire avec une telle puissance que les colonnes tremblèrent et manquèrent de s’écrouler sous l’onde de choc.

Je me relevai maladroitement tandis qu’Asuna se posa en douceur en face de moi et qu’Angéla vint à mon secours.

-Drago, est-ce que…

-Angéla, occupe-toi de Satoshi avec les autres ; la coupai-je. Je peux me débrouiller seul ici.

-Mais…

-Ne t’inquiète pas, je vous rejoindrai plus tard ; terminai-je en tentant de lui sourire.

Angéla grimaça et m’abandonna à contrecœur pour se focaliser sur les Qliphort qui recommençaient à attaquer le temple.

Asuna émit un petit rire amusé en me voyant me comporter ainsi.

-Tu me parais bien sûr de toi, Drago. Tu ne me sous-estimerais pas un peu par hasard ?

-Au contraire, je vais en profiter pour déployer toute ma puissance !

Sur ces mots, je rassemblai toute mon énergie et soufflai une immense rafale de flammes blanches sur mon ancienne amie. Néanmoins, celle-ci semblait s’y être préparée et créa un bouclier sur lequel mon attaque rebondit mais je n’abandonnai pas.

Lentement, Asuna reculait sous la puissance de mon attaque et fut rapidement repoussée jusqu’au bord du ravin. Voyant qu’elle était dos au mur, la jeune fille relâcha l’énergie qu’elle utilisait pour son bouclier en une puissante attaque qui m’obligea à cesser la mienne pour éviter l’onde de choc.

La façade d’un bâtiment secondaire derrière moi fut purement et simplement tranchée en deux, exactement comme si une lame géante était passée par là et je frissonnai.

-Oh non, tu ne t’échapperas pas comme ça Drago !

Asuna abaissa le bras et j’eus tout juste le temps de lever la tête pour voir une énorme sphère d’énergie tomber sur moi et je ne pus l’éviter cette fois-ci. Je fus frappé en pleine tête et, une fois de plus, je fus projeté au sol avec une violence inouïe.

Ma connexion avec Ladd se brisa à ce moment-là et je retrouvai mon apparence normale tandis qu’Asuna avançait lentement vers moi qui étais toujours à terre.

-Alors, est-ce tout ce dont tu es capable ? Me lança-t-elle, presque déçue.

-Je…J’aurais dû me douter que tu n’étais pas une adversaire facile…Asuna…Articulai-je en riant légèrement.

Alors que mon amie n’était plus qu’à quelques centimètres de moi, je me relevai d’un bond et lui assénai un violent coup de pied dans le ventre qui la fit reculer et me permit de me remettre debout et de lui faire face.

Je profitai de la seconde de répit que m’avait donné ma riposte pour, à défaut de pouvoir me retransformer, de matérialiser moi aussi une épée dans ma main pour pouvoir lui faire face à armes égales.

Sans attendre qu’elle se soit remise en position, je passai à mon tour à l’attaque. Asuna eut juste le temps de parer ma lame avec la sienne mais ce coup la déstabilisa et je m’engouffrai dans cette voie là pour tenter de lui faire un croche pattes et la faire tomber.

Cependant, elle semblait encore avoir prévu cela et sauta pour esquiver au dernier moment tout en profitant de la hauteur pour m’attaquer par au-dessus.

Je roulai sur le côté par réflexe juste avant que sa lame ne m’enfonce dans le sol et ne fasse voler la pierre du sanctuaire en éclats.

J’écarquillai les yeux devant la force de la jeune fille mais elle ne me laissa pas le temps de m’extasier et repassa aussitôt à l’offensive, enchainant les coups tous plus violent les uns que les autres. Même si j’arrivai à parer chacune de ses attaques, je perdais du terrain et je commençai à m’épuiser rapidement.

Soudain, Asuna changea de tactique et m’asséna un coup bien plus puissant que les précédents. Je ressentis le choc de la collision entre nos deux épées dans tout mon corps et le sol craqua sous mes pieds. Cependant, elle ne s’en tint pas à cela et, alors que j’étais trop occupé à parer sa lame, je n’avais pas remarqué que sa main gauche s’était avancée à quelques centimètres de moi.

Lorsque je le réalisai, il était déjà trop tard et je ne pus éviter sa décharge d’énergie qui m’envoya valser directement dans les décombres du sanctuaire. Je passai à travers le mur extérieur avant de finir ma course dans le grand hall.

Cette attaque surprise m’avait bien amoché et un long filet de sang coulait le long de mon front mais, grâce aux pouvoirs de Ladd, j’avais pu survivre sans trop de dommages.

Asuna entra à son tour à l’intérieur du sanctuaire, marchant lentement vers moi, son aura sombre l’entourant toujours et ses yeux brillant dans l’obscurité d’une lueur bicolore et inquiétante, son épée d’ébène se fondant dans l’obscurité.

Tout le monde avait fui le sanctuaire et, à l’exception des explosions résultant du combat entre Angéla et les Qliphort, un silence de mort régnait à l’intérieur et seul le bruit des pas d’Asuna sur les débris résonnait jusqu’à mes oreilles.

-C’est bon, Drago, tu as fini avec les surprises ? Me lança-t-elle froidement.

-Non…J’en ai bien une dernière en réserve, Asuna ; lui répondis-je, confiant. Apparais, Ladd !


https://www.youtube.com/watch?v=1SWYoEOU2fI


Ma main se mit à scintiller, sortant de nulle part, le Dragon bicolore prit place sur le champ de bataille, repoussant notre adversaire à l’extérieur du temple d’un battement d’aile. Puis, sans lui laisser le temps d’atterrir convenablement, l’esprit expulsa mon ancienne amie à la limite du sanctuaire d’un battement de queue avant de se retourner vers moi.

-Drago, est-ce que je peux te laisser te débrouiller seul ? Je dois m’assurer que ma mère va bien !

-Vas-y, j’avais juste besoin d’un temps mort ; lui répondis-je, conscient de la situation.

Sans ajouter un mot, Ladd s’enfonça à travers les décombres, me laissant seul avec Asuna. Pendant un instant, nous nous fîmes face sans nous dire un mot puis le combat reprit dans le silence le plus total.

Abandonnant le combat au corps à corps, la jeune fille décida de continuer à m’attaquer à distance en me balançant des sphères d’énergie.

Je tentai d’en esquiver ses attaques à répétitions tout en me rapprochant d’elle mais une fois de plus, je fus submergé et je me retrouvai rapidement à parer avec mon épée sans pouvoir faire plus tandis que Asuna, au contraire, venait vers moi sans que je ne puisse éviter une potentielle autre attaque…

Oubliant alors la logique et la prudence, n’ayant pas d’autre option, je me mis à courir à travers le champ de sphère d’énergie, l’épée pointée devant moi, faisant abstraction de la douleur.

Je fus touché au ventre, aux jambes, à la tête et une des sphères me traversa même le bras mais je l’ignorai et continuai d’avancer jusqu’à Asuna dont le visage commençait à se crisper.

-Asuna ! M’écriai-je alors que je n’étais plus qu’à un mètre d’elle.

Je levai mon arme et, alors que je m’apprêtai à l’abattre sur celle de mon amie pour la désarmer mais, au dernier moment, la jeune fille se volatilisa sous mes yeux et celle-ci réapparut juste derrière moi en me portant un puissant coup de pied dans le dos qui me fit voler à nouveau à travers le sanctuaire.

Je rebondis plusieurs fois sur le sol de pierre avant de m’arrêter, au bord du ravin une nouvelle fois. Ma respiration était haletante, tous mon corps était en piètre état à cause de cet assaut stupide et je commençai à être à court d’option pour vaincre Asuna.

Je levai la tête une seconde, me demandant comment se débrouillaient les autres et je vis que malheureusement, les filles n’étaient pas dans une meilleure situation que moi.

Certes, l’armée du sanctuaire céleste était enfin rentrée en action pour affronter les « petits » Qliphorts mais la base Aérienne tenait tête à Angéla et aux autres qui n’arrivaient même pas à s’approcher à plus de cent mètres…

-Tu devrais plutôt t’inquiéter de ton sort, Drago ! S’exclama soudain Asuna.

J’eus tout juste le temps de lever mon épée au-dessus de moi pour contrer son attaque et je vis le regard presque fou de celle qui était autrefois mon amie.

Rassemblant mes forces, je repoussai l’alliée de Satoshi et reculai rapidement pour prendre de la distance et analyser rapidement la situation. Cependant, Asuna ne semblait pas décidée à me laisser un seul instant de répit et, utilisant la même technique, elle disparut de mon champ de vision pour réapparaitre juste au-dessus de moi cette-fois ci.

Je ne pus même lever mon arme pour riposter et je sentis sa lame s’enfoncer profondément dans la chair de mon bras.

Je poussai un cri de douleur et repoussai la jeune fille d’un coup de pied mais son attaque m’avait totalement privé de mon bras gauche, m’obligeant à tenir mon épée d’une seule main.

J’étais essoufflé, le sang coulait abondement de ma blessure et j’avais du mal rien qu’à garder mon arme en main alors qu’Asuna, elle, était toujours en pleine forme.

Je sentais bien que je ne pouvais plus gagner ce combat désormais mais je devais tenir encore, au moins le temps que Ladd fasse évacuer le sanctuaire et qu’Angéla et les autres atteignent Satoshi.

-Tu es dos au mur, Drago ; déclara mon ancienne amie froidement. Abandonne maintenant et rentre dans ton nouveau monde avec les autres.

-Désolé mais j’ai promis à Ladd ; rétorquai-je en tentant de sourire malgré la douleur. Tu n’abandonnerais pas, toi, à ma place après tout.

-Je ne pensais pas devoir te faire subir le même sort qu’à Laura, mais on dirait que je n’ai pas le choix ; soupira la jeune fille en s’avançant lentement vers moi.


https://www.youtube.com/watch?v=e_C2DqC4kR8


-Attends…Qu’as-tu fait à Laura ? M’étranglai-je, le cœur s’accélérant.

-Je n’ai fait que ce qui devait être fait, j’ai rétabli le futur qui n’aurait jamais dû être modifié.

En entendant cela, une immense colère monta en moi et je trouvai la force de lever à nouveau mon arme contre l’alliée d’Armageddon. Asuna pouvait bien s’en prendre à moi, je le méritais bien pour tout ce que je lui avais fait subir, mais je refusais qu’elle s’attaque à Laura, Angéla ou n’importe qui d’autre.

Alors que je m’apprêtai à puiser dans mes dernières forces pour lancer un assaut final, une ombre passa soudainement sur le sanctuaire et le ciel se couvrit d’énormes nuages d’orage. Un éclair s’abattit sur le toit du temple, apportant avec lui un homme que je reconnus aussitôt.


https://www.youtube.com/watch?v=K-tj_IzTJ2Y


Asuna grimaça en le voyant tandis que l’homme nous regardait avec ses petits yeux rougeoyants, les bras croisés sur son torse, son long manteau noir volant avec le vent qui s’était mis à souffler fort sur le sanctuaire.

-S…Shadow…Bégayai-je, interdit de son arrivée impromptue.

-J’espère avoir mal entendu, servante d’Armageddon ; lança-t-il d’une voix glaciale. Qu’as-tu fait à ma fille ?

-Je n’ai fait que suivre les ordres ; répondit Asuna, très calmement.

-Iori disait donc vrai ; reprit Shadow toujours aussi froidement. Heureusement que Gariatron l’a crue et est à présent en route pour la sauver.

-Je doute qu’il arrive à temps ; ricana la jeune fille.

-Il y arrivera. Cependant, que tu affrontes Drago et que tu le tues m’est bien égal…Cependant, il y a une chose que je ne peux tolérer et c’est bien qu’on s’en prenne à ma fille ! Il est temps de payer les conséquences de tes actes, Hoshino Asuna !

Tout en prononçant ces mots, l’ombre planant sur le sanctuaire se fit plus intense et, lorsque nous levâmes la tête, nous vîmes un immense dragon de pierre noire voler au-dessus de nous. J’eus un frisson en reconnaissant ce monstre que jamais nous n’avions pu vaincre par le passé et même Asuna recula prudemment face à Darkness Shadow.

-Adieu.

Les yeux du dragon scintillèrent un court instant puis une pluie de météores s’abattit sur le sanctuaire. Asuna invoqua aussitôt son champ de force pour se protéger mais ce dernier fut facilement réduit en cendres et la jeune fille ne put échapper à l’attaque destructrice du monstre.

Mon ancienne amie fut projetée au sol, ensevelie sous un énorme rocher tandis qu’un sourire satisfait se dessina sur la bouche du père de Laura.

-Alliée d’Armageddon ou non, tu ne restes qu’une gamine pour moi ; déclara-t-il d’un ton supérieur.

Une fois de plus, je fus subjugué par la puissance que possédait Shadow. D’abord il avait réussi à percer les défenses de la forteresse des démons et à présent, il venait de mettre à terre Asuna qui avait été capable de m’acculer dans mes derniers retranchements…

L’homme tourna alors le regard vers moi et je crus lire un certain amusement dans ses yeux.

-Et bien, mon cher Drago, tu ne sembles plus aussi en forme que le jour où tu m’as vaincu il y a deux ans.

Je voulus répondre quelque chose mais je vis soudain que la cible des Qliphorts avait changé et que la forteresse avait tiré un rayon droit sur le dragon de Shadow. Je voulus le prévenir mais, comme ayant deviné, l’homme claqua des doigts et, d’un battement d’ailes, le rayon fut balayé.

-Alors, c’est tout ce dont sont capables les fameux Qliphorts ? Je dois avouer que je suis un peu déçu…Mais bon, j’imagine que c’est bon signe pour la suite des choses.

-Ne criez pas victoire trop vite, Shadow ! S’exclama soudain Asuna.

Dans une explosion d’énergie, la jeune fille se dégagea et l’aura qui l’entourait alors s’intensifia, de même que la lueur de ses yeux qui brillaient maintenant aussi fort que deux phares dans la nuit.

Shadow fronça les sourcils et son monstre grogna devant cette riposte inattendue et il se mit sur ses gardes, comprenant la puissance que détenait Asuna.

-Je suis étonné que tu sois encore capable de te tenir debout après une telle attaque ; lança Shadow.

-Comme si une telle attaque allait me faire de l’effet. J’ai connu bien pire avec l’armée de Fuji Makoto !

-Dans ce cas, Darkness Shadow, finissions-en, Dark, Voi…

Le père de Laura n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu’il fut interrompu par une attaque le visant directement et l’homme sauta sur le dos de son dragon pour l’esquiver.

La décharge d’énergie noire frappa le sol du sanctuaire et passa à travers comme s’il n’y avait rien, créant un énorme trou béant donnant sur le vide.

Shadow fronça les sourcils et tourna la tête vers les Qliphort. Satoshi était réapparu et dans sa main brûlait une intense flamme.

-Les enfants d’Armageddon…Parfait, si vous êtes là, cela signifie que rien ne m’empêche d’attaquer directement…

Shadow tourna rapidement la tête vers Asuna et moi et son corps se mit à rayonner.

-Asuna, sache que si tu t’en prends à nouveau à Laura, je n’aurais plus aucune pitié envers toi ! Et toi, Drago, tâche d’être en vie la prochaine fois !

Sans ajouter un mot, et dans un nouvel éclair noir, Shadow disparut sans laisser de trace, ne laissant qu’Asuna et moi au sanctuaire. Au loin, je vis June profiter de l’instant de distraction provoqué par le père de Laura pour atterrir sur la plateforme de la base aérienne et attaquer Satoshi avec Angéla pendant que Maya et Ambre continuaient à se battre contre le Qliphort invisible.

Lentement, je me remis debout pour faire face à mon ancienne amie.


https://www.youtube.com/watch?v=CoRbgUZb0n4


L’intervention de Shadow m’avait permis de récupérer un peu et de faire cesser le gros du saignement mais j’étais toujours désavantagé face à Asuna qui avait été à peine touchée par l’attaque…

Celle-ci se tourna vers moi et je compris que toute l’énergie qu’elle avait déployée pour affronter Shadow n’allait pas être perdue.

-Même si Satoshi et Serena ne sont pas à la citadelle, Shadow n’a aucune chance de pénétrer à l’intérieur. Et maintenant, Drago, il est temps de terminer ce combat.

Je grimaçai. Je n’étais vraiment plus en état de me battre et le seul moyen de rivaliser avec elle était d’attendre le retour de Ladd…Cependant, je n’avais aucune idée de pourquoi il mettait autant de temps à revenir et j’étais donc condamné à me battre seul jusqu’à son retour…

Néanmoins, je n’étais pas encore totalement sans défense. Il me restait une carte à jouer. C’était risqué et je ne savais même pas si j’allais y arriver mais je n’avais plus d’autre choix.


https://www.youtube.com/watch?v=qvtowY2d0MY


-Asuna…Murmurai-je en plantant mon arme dans le sol. Je dois avouer…Que je suis heureux de t’affronter aujourd’hui. Tu n’as pas changé depuis que nous nous connaissons. Tu es toujours aussi bornée lorsqu’il s’agit de retrouver ce que tu as connu…

-Je n’ai pas réussi avec toi Drago, mais le futur que m’a fait voir Armageddon me confirme que, cette fois-ci, je n’échouerai pas ; me répondit-elle sans émotion.

Je souris en je fermai les yeux en entendant cela.

-C’est bien pour cela que j’ai accepté de rejoindre ton club à l’époque. Je voulais voir jusqu’où ta détermination te mènerait et je n’ai pas été déçu. Qui aurait cru que cette petite fille au bandeau sur l’œil, un jour, serait prête à détruire un monde pour sauver le sien…

-Je ne fais pas ça de bon cœur, crois-moi. Mais pour assurer un avenir à Ichigo et aux autres, c’est quelque chose que je dois faire.

-Et c’est un choix que je respecte, ma vieille amie. Cependant…

En grimaçant, je bougeai mon bras blessé pour prendre une carte dans ma poche et, lorsque je la brandis devant moi, Asuna fronça les sourcils.

-S’il y a bien quelque chose que tu m’as appris en t’acharnant à me ramener, c’est de ne jamais renoncer, pas même lorsqu’il n’y a plus aucun espoir et je vais appliquer tes conseils ! Fusion Parfaite activée !

La carte dans ma main se mit à scintiller de mille feux tandis que, derrière moi s’éleva l’ombre d’un immense dragon aux yeux de cristal.

-Oh non, tu ne vas rien faire, Drago !

Mon ancienne amie déploya son énergie pour m’attaquer mais, malgré la douleur, je tins bon et continuai à rassembler la puissance nécessaire pour accomplir cette ultime attaque.

-Asuna ! Je sauverai notre monde mais je tiendrai aussi ma promesse à Ladd !

-Non, tu ne peux pas ! Le monde des esprits doit être détruit et Fuji Makoto avec !

-Prête-moi ta puissance et ne faisons plus qu’un Osiris ! Faisons trembler même le destin, Osiris, créateur de la perfection !

L’ombre de lumière m’enveloppa totalement et je la sentis rentrer en moi. J’hurlai de douleur tandis que mon apparence changea radicalement. Mes blessures guérirent instantanément, les habits en lambeau furent remplacés par une épaisse amure azurée dotée d’une paire d’aile, mes yeux virèrent à l’or et mes cheveux prirent une teinte immaculée.

-Impossible…Une fusion parfaite…avec un dieu…Tu dis ? Dit Asuna à voix basse, à moitié effrayée, à moitié émerveillée.

Lorsque l’ombre fut totalement entrée en moi, un halo blanc d’énergie m’entoura et je fis face à mon amie qui recula d’un pas, prudente.

Toute mes forces étaient revenues, je ne ressentais plus aucune douleur et je sentais dans mes veines couler une énergie nouvelle, bien plus puissante que celle que j’avais l’habitude d’utiliser avec Ladd.

Lentement, je sortis ma nouvelle épée de son fourreau et le simple fait de la brandir fut suffisant pour faire s’effondrer les rares colonnes qui étaient encore debout.

-Le vrai combat commence maintenant, Asuna.


https://www.youtube.com/watch?v=e00Ca6lEh-c


Avec une vitesse surhumaine, en l’espace d’un clignement d’yeux, je fonçai sur mon amie qui, avant de comprendre ce qui lui arrivait, fut projetée à l’intérieur du temple. La jeune fille traversa plusieurs murs encore intacts avant de retrouver son équilibre et de me faire face, interdite mais je ne lui laissai pas le temps de se remettre et abattis mon épée sur elle. Cette dernière eut tout juste le temps de dévier mon coup à la dernière seconde mais j’enchainai aussitôt avec une décharge d’énergie qui l’envoya dans la cour intérieure du sanctuaire.

En se relevant, Asuna essaya un mince filet de sang qui s’échappait de sa bouche d’un revers de la manche et un petit sourire se dessina sur ses lèvres.

-Tu es fort, je n’en attendais pas moins de toi Drago…Mais la force que toi-même tu m’as donnée, je vais l’utiliser contre toi !

Alors que je me précipitai sur mon amie, celle-ci, bien plus rapide qu’une seconde auparavant, chargea une attaque et, son œil vert scintillant bien plus fort qu’avant, elle projeta un rayon d’énergie droit sur moi alors que je n’étais plus qu’à quelques centimètres d’elle.

Sa riposte me fit reculer de plusieurs mètres jusqu’à me faire sortir de l’enceinte du temple mais je ne faiblis pas et je dissipai le rayon d’un revers de la main.

D’un seul bond, Asuna vint me rejoindre se jeta sur moi en abandonnant son arme qui ne faisait que l’alourdir et nous continuâmes le combat avec nos poings.

Elle attaquait sans relâche, m’obligeant à me défendre en permanence mais je finis par voir une ouverture et j’attrapai son poing dans ma main avant de la projeter au sol qui se fissura davantage.

Je voulus profiter de sa position pour passer à l’attaque à mon tour mais Asuna se dégagea facilement d’un coup de pied et, avec une vitesse fulgurante, passa derrière moi pour me frapper dans le dos.

Tout mon corps trembla lorsque la colonne vertébrale fut touchée mais je fus assez rapide pour me déplacer suffisamment avant qu’elle ne me brise les os.

Je voulus reculer mais je remarquai tout à coup que, derrière moi, il n’y avait plus que le vide.

Mon cœur battait à tout rompre, j’étais à bout de souffle mais mon adversaire n’était pas en meilleure forme. Nous savions tous les deux que nous n’étions plus qu’à une seule attaque de défaire l’autre.

Ainsi, je canalisai mon tout mon énergie pour lancer un ultime assaut. Une boule de feu blanc se forma dans le creux de ma main et se mit à grossir tandis qu’Asuna chargeait un rayon d’énergie émeraude.

-Divine Perfect Beam ! M’écriai-je en projetant la sphère sur mon ennemi.

-Oh non, tu ne vas rien faire, Destiny Canon !

Lorsque les deux attaques se rencontrèrent, je crus que le temple allait partir en fumée tant l’onde de choc fut puissante. J’eus tout le mal du monde pour ne pas reculer avec le contrecoup et je donnai tout ce que j’avais pour repousser le rayon d’Asuna.

Je sentais le sol trembler sous mes pieds et mon armure commençait à se fissurer mais je refusais d’abandonner. Poussant un cri de colère, je fis grossir davantage la sphère qui atteignit bientôt la taille de Ladd et commença à repousser l’attaque de l’alliée d’Armageddon.

-C’est terminé, Asuna !

-En effet, c’est terminé, Drago.

Mon cœur se figea lorsque j’entendis que la voix de la jeune fille ne provenait pas d’en face mais d’au-dessus de moi.

Je levai la tête, bouche bée et je vis qu’Asuna avait subitement cessé son attaque et profité de la lumière de l’explosion pour se rapprocher de moi et me prendre par surprise.

-Armageddon Slash !


https://www.youtube.com/watch?v=P75vosW_Rw8


Je ne pus esquiver le coup d’épée qui vint se loger directement dans mes poumons et j’hurlai de douleur tout en crachant une gerbe de sang noir.

Mon attaque disparut immédiatement et je tombai à genoux, toussant, la respiration haletante, regardant Asuna qui se tenait devant moi, le regard vide, son épée plantée dans mon torse, me traversant de part en part.

Au-dessus de nous, les combats cessèrent et tous les regards se rivèrent sur nous, y compris ceux des armées du sanctuaire et de Satoshi.

-Drago ! Non ! S’écria Angéla, affolée.

Lentement, je recentrai mon attention sur Asuna tandis que je sentais mes forces me quitter peu à peu. Mon armure se désintégra et mes vêtements normaux réapparurent, en lambeaux.

-B…Bien…Joué…A…Suna…Articulai-je en tentant de lui sourire, refusant de paraitre pathétique devant mon ancienne amie même dans la défaite.

Abandonnant le combat, je me laissai glisser le long de son épée dégoulinante de mon propre sang et je basculai dans le vide, entamant une chute de plusieurs milliers de mètres.

-Tombe, Drago. Et…Adieu.

Alors que le sanctuaire ne devenait plus qu’un minuscule point à l’horizon et que ma vision se brouillait, la dernière chose que je vis fut une explosion dans le ciel et, un instant plus tard, des milliers de débris du temple chutèrent avec moi, ne laissant du haut lieu de commandement qu’une minuscule colonne flottant dans le vide, seule vestige et témoin de notre bataille perdue.

Asuna…Des images du temps passé ensemble se mirent à défiler dans mon esprit, notre rencontre, son sacrifice pour me sauver la vie, les débuts du club d’astronomie, ces jours passés sur le toit de l’école à regarder les étoiles, son retour dans la citadelle, notre nouveau départ avec Angéla, notre arrivée dans le monde en ruines, notre combat contre l’armée de Fuji Makoto, nos adieux…Et son dernier regard où ne se lisaient plus que la colère et la haine…

-Adieu…Mon amie…Ces jours passés ensemble…Ont été agréables malgré tout…Murmurai-je dans un dernier souffle avant que mon esprit ne sombre dans les ténèbres.





http://forum.duelingnetwork.com/index.php?/topic/157103-the-wrap-up-red-lust-circuit-series-miami-edition/#entry2134192
le bon temps…

heart earth
Modérateur
Messages : 10209


haut haut de page
[Fic]L'achèvement du Destin posté le [07/01/2018] à 01:13

et voila, le chapitre de la semaine! attention, changement total de narrateur cette fois :3



Chapitre 20 : June, alliance des opposés


Spoiler :



https://www.youtube.com/watch?v=J6O3MnMPGIk&t=

Je marchai dans les rues désertes de la ville du monde des esprits, contemplant les restes de ce qui, quelques heures auparavant encore, était plein de vie et se préparait aux jeux olympiques. A présent, seuls le silence et la désolation régnaient dans les ruines des maisons encore fumantes. Il n’y avait plus personne, tous avaient fui à l’arrivée des Qliphorts ou avaient péri sous leurs assauts.

Soudain, je m’arrêtai et m’immobilisant tout en activant les pouvoirs de mes cartes pour me rendre invisible en entendant des bruits de pas à l’angle de la rue. Quelques secondes plus tard, une de ces machines infernales, une sorte de céphalopode mécanique rouge et vert survola le champ de ruines lentement et passa sans remarquer ma présence.

Je poussai un soupir de soulagement lorsque je le vis s’éloigner lentement de ma position tandis que je redevenais visible afin d’aider les potentiels survivants de ce désastre.

Je n’arrivais toujours pas à croire que Drago ait été vaincu par Asuna. Même si la trahison de son amie ne m’étonnait pas plus que cela – j’avais bien deviné que nous serions amenés à l’affronter un jour ou l’autre – je ne pensais pas qu’elle serait en mesure de battre de la sorte le plus puissant d’entre nous…

Lorsque je repensais à Satoshi et Serena, cela ne m’étonnait guère non plus. J’avais bien remarqué qu’ils avaient tiqué lorsque nous avions parlé de venir au sanctuaire et, si sur le moment je n’avais pas relevé, à présent, je comprenais que de nombreux signes de leur trahison étaient sous notre nez mais que nous étions bien trop focalisés sur autre chose pour le remarquer.

Le résultat n’avait pas été glorieux : Angéla, Maya et Ambre avaient été capturées et Drago était porté disparu, pour ne pas dire laissé pour mort. Il n’y avait que moi, June, qui avait réussi à m’échapper sur les ordres d’Angéla, persuadée qu’il y avait encore une chance de sauver Drago et que j’étais la seule à pouvoir le faire et que, par conséquent, je devais m’enfuir à tout prix.

Personnellement, je n’avais que peu d’espoir. J’avais beau tenté d’imaginer tous les scénarios possibles, il m’était impossible de concevoir que quelqu’un ayant un trou dans la poitrine ait pu survivre à une chute de plusieurs milliers de mètres.

Mais je n’étais pas assez cruelle pour affirmer une telle chose à Angéla sans même en avoir confirmation, alors j’avais accepté et utilisé l’aide de mes trois amies pour m’enfuir avant d’être capturée par Satoshi.

A présent, je déambulai dans les rues de la ville, avec pour objectif premier, de retrouver une trace de Drago, et pour objectif second de trouver de l’aide.

Je soulevai une lourde poutre à moitié carbonisée et dégageai ainsi l’entrée de l’auberge de Maximum six. Je ne pus m’empêcher de grimacer en voyant les dégâts. Tout le premier étage s’était effondré sur le rez-de-chaussée qui, heureusement, semblait avoir été déserté avant la catastrophe.

Au cas où, je lançai tout de même un appel dans le vent mais seul le silence me répondit, sans surprise.

Je récupérai donc quelques affaires à moi comme mon sac à dos, un pull, quelques vêtements de rechange et la nourriture encore comestible avant de faire demi-tour, cachant un peu les affaires des autres pour éviter les pillages puis je fis demi-tour, me dirigeant à présent vers la grande place.

Tandis que je continuai à avancer dans ce champ de ruines, je me mis à repenser aux histoires que me racontaient mon père. Je m’étais toujours moquée de lui lorsqu’il m’affirmait avoir voyagé dans le temps ou s’être retrouvé enfermé dans une carte mais je me rendais maintenant compte que ce que je vivais depuis trois ans était bien aussi fou et stupide que ce qu’il me ressassait en boucle.

Heureusement, c’était grâce à ces mêmes histoires poussiéreuses que mes parents m’avaient laissée partir sans faire d’histoire. Malgré leur lourdeur de temps en temps, il fallait dire qu’il y avait bien plus embêtant comme parents…

Je continuai ainsi à marcher en ligne droite jusqu’à la mairie qui, sans surprise, était, elle aussi réduite en miettes. Il ne restait plus de l’imposant office d’administration que des pierres blanches éparpillés par-ci par-là et des colonnes brisées. Le sol, quant à lui, était parsemé de dizaines de cratères encore fumants, parfois atteignant plus d’un mètre de profondeur.

Je passai rapidement devant ce spectacle peu réjouissant et m’apprêtai à sortir de la ville dans l’espoir de trouver une zone ayant été épargnée par les attaques des Qliphorts quand, soudain, j’entendis un bruit de métal tout près de moi.


https://www.youtube.com/watch?v=e_C2DqC4kR8


Je me figeai, activant une nouvelle fois mon pouvoir pour me rendre invisible et attendis quelques secondes de voir si un ennemi se pointait mais, une fois de plus, seul le silence me répondit.

Intriguée et croyant à un survivant, je pris la direction d’où provenait le bruit, tentant d’être la plus discrète possible, n’écartant pas la possibilité d’un piège. Cependant, ce que je vis me surprit tellement que j’en oubliai la discrétion et la prudence et fis tomber mon camouflage sans même réfléchir.

Devant moi, à moitié enfoui sous deux planches de bois et une couche de poussière se trouvait Aymeric, l’ancien ami d’Angéla, à côté d’une poubelle renversée et visiblement inconscient.

Mon cerveau bugga pendant un instant et je restai devant ce garçon, immobile, me demandant ce que je devais faire. D’un côté, je me souvenais qu’il était l’allié de Shadow et qu’il avait tenté de nous tuer l’année passée et d’un autre, je savais que, dans notre combat contre Armageddon, nous étions plus ou moins dans le même camp ou du moins, nous partagions les mêmes objectifs. De plus, il pouvait nous être utile pour mieux comprendre Gariatron et Shadow et ainsi les rallier à notre cause.

Après plusieurs minutes de réflexion ne menant à rien et remarquant un mince filet de sang coulant le long du front d’Aymeric, ma bêtise prit le dessus sur ma raison et mettant un genou à terre, j’allais le réveiller avec une bonne baffe sans pour autant le dégager.


https://www.youtube.com/watch?v=cDQ_7gSnxeo&t=


-Allez, debout toi ; lui dis-je froidement.

Lentement, le garçon émergea de sa torpeur et fit les yeux ronds en me voyant à son réveil puis tenta de se lever pour me faire face, sans succès. Il était vraiment coincé sous les poutres et visiblement trop faible pour se dégager.

-Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins, Aymeric : nous avons perdu.

-Vraiment ? c’est étrange, ces planches en feu me disent le contraire pourtant ; railla le garçon. Vous avez vraiment fait du bon boulot avec ces idiots de démons.

-Tu peux rire mais à en voir par ton état, je devine que vous n’avez pas fait mieux de votre côté, voire pire si on considère que je suis toujours debout, moi.

Le garçon grimaça et détourna le regard, ne souhaitant visiblement pas discuter davantage avec moi. Comprenant que je ne pourrais rien tirer de lui avec cette méthode, je me relevai et lui tournai le dos sans ajouter un mot.

-Eh, attends June, tu ne vas quand même pas me laisser comme ça ici ! Protesta-t-il derrière moi.

-Et pourquoi je devrais t’aider ? Lui répondis-je en tournant légèrement la tête dans sa direction. N’oublie pas que tu as tenté de tuer Angéla à plusieurs reprises l’année dernière.

-Tiens, en parlant d’elle, cette idiote n’est pas là ? Toi aussi tu as fini par te fâcher avec elle et te rendre compte de sa bêtise, c’est pour ça que vous n’êtes pas ensemble, les inséparables ?

-Cela ne répond pas à ma question je crois ; continuai-je sans prêter attention à ses provocations.

-Tu n’es pas obligée de m’aider, non mais j’imagine que si tu veux survivre plus de cinq minutes, tu as besoin d’un allié.

-Comme dit le dicton « mieux veut être seul que mal accompagné », je pense que je pourrai très bien me passer de ton aide.

-Tu dis ça alors que je t’ai vaincue en un contre trois l’année dernière ? Ricana Aymeric en entendant cela.

Pour toute réponse, je me rendis invisible et disparut devant ses yeux exorbités. Le garçon commença alors à m’appeler et à m’insulter de tous les noms avant que je ne réapparaisse devant lui exactement au même endroit, réprimant un petit sourire amusé devant sa réaction et gardant mon jeu d’acteur jusqu’au bout.

-Si je peux me rendre invisible, pourquoi devrais-je m’encombrer de quelqu’un qui ne l’est pas ? Tu ne ferais que me faire repérer.

-Oh c’est bon, tu as gagné, je n’ai aucun argument valable ! Alors ce n’est pas l’allié de Shadow qui te demande ça mais un simple élève de la même école que toi : s’il te plait, June…Est-ce que tu pourrais me sortir de là ?…

Je sentis dans le ton de sa voix que se rabaisser à me demander de la sorte lui arrachait le cœur mais malgré son manque de volonté, je laissai parler ma bonté ou ma bêtise et j’allai le libérer.

Il ne me fallut que quelques secondes pour soulever ces deux planches de bois qui étaient étonnement légères et libérer l’ancien ami d’Angéla. Sur le moment, je ne compris pas ce qui l’avait empêché de se sortir d’affaire seul mais, lorsqu’il tenta de se mettre debout, Aymeric grimaça et fut obligé de prendre un bâton en appui pour ne pas tomber.

-Ce n’est rien, juste une blessure de rien du tout ; grogna-t-il, trop fier pour avouer sa faiblesse.

Je soupirai et je lui effleurai le tibia avec mon pied, ce qui suffit à le faire hurler de douleur.

-C’est bon, c’est juste une fracture du tibia, ce n’est rien du tout oui ; repris-je en haussant les épaules.

-Et bien que veux-tu faire ? Ça ne se répare pas en claquant des doigts une fracture je te signale ; grogna le garçon.

-J’imagine que ça ira déjà mieux si tu ne restes pas debout en plein milieu d’un champ de bataille.

Sans lui laisser le temps de répondre, je disparus quelques instants et je me précipitai vers le garage où était entreposée notre voiture à Angéla et moi. Evidemment, la boutique s’était effondrée et le ravitailleur avait déserté la ville mais notre machine, bien que plein de poussière et enfouie sous les décombres, était encore totalement fonctionnelle.

Je ne pus m’empêcher de sourire. Après tout, j’avais passé plusieurs jours à reconstruire cette voiture depuis zéro et rien que pour lui ajouter une option pour tourner avait été une galère. J’étais bien contente que, même avec un toit effondré sur lui, le bolide était encore fonctionnel.

Sans perdre une seconde, je tournai la clé et fit démarrer le moteur. Le vrombissement de l’appareil me fit sourire. C’était presque comme lorsque je montai sur la moto de ma mère. Familière avec la conduite, je ne réfléchis pas et j’appuyai sur l’accélérateur pour rejoindre Aymeric, deux rues plus loin, qui n’avait pas bougé d’un pouce depuis mon départ.

J’arrivai en klaxonnant fort et en mettant mon bras sur l’accoudoir, ce qui laissa le pauvre garçon bouche bée et me tira un nouveau sourire, fière de moi.

-On avait prévu ça pour les jeux olympiques mais on dirait que ça va nous servir par ailleurs ; lançai-je.

-Je ne me rappelle pas avoir demandé ton aide pour autre chose que me dégager ! Rétorqua Aymeric en tentant de faire un pas seul mais ne réussissant qu’à s’étaler par terre.

Je lâchai un nouveau long soupir et lui ouvrit la portière pour qu’il monte et, cette fois-ci, il ne protesta pas. Il s’assit donc à côté de moi en grommelant et je remis le moteur en marche, filant à toute vitesse à travers la ville en ruines pour sortir le plus vite possible.


https://www.youtube.com/watch?v=okbvdbIu9VU


Le vent me fouettait le visage et faisait voler mes cheveux derrière moi tandis que je concentrai mon regard sur la route…enfin, sur le chemin caillouteux.

Conduire une voiture n’était pas si différent d’une moto, elle était juste un peu plus difficile à diriger mais je me sentais plutôt à l’aise. Ce qui n’était pas le cas d’Aymeric qui, visiblement, n’avait pas une grande confiance en me talents de pilote.

Tout autour de nous, un voile sombre avait recouvert le monde des esprits et le plongeait dans une nuit permanente. La seule source de lumière à plusieurs centaines de mètres à la ronde, si on exceptait les bâtiments en feu de la ville, était les phares du Dragsters. Hormis cela, on n’y voyait pas à plus de dix mètres.

De même, le seul bruit des environs était le vrombissement du moteur qui, bien qu’agréable, n’était pas des plus reposant, c’est pourquoi, je décidai d’engager la conversation avec Aymeric pour briser le silence oppressant.

-Dis-moi, qu’est-ce qu’il s’est passé dans la ville exactement ? Lui demandai-je sans quitter la route des yeux.

-Honnêtement…Je n’ai pas vraiment compris moi-même ; soupira-t-il en baissant les yeux. Gariatron avait remarqué une activité anormale du côté d’Armageddon et c’est pourquoi, Shadow m’avait demandé de patrouiller un peu en ville pendant qu’il s’occupait du sanctuaire…Mais bon, je ne m’attendais pas à ce que ces trucs…Les Qliphorts je crois, débarquent de nulle part et commencent à attaquer la ville…

-Et alors, j’imagine que tu n’es pas resté les bras croisés à en juger par ton état ?

-En fait…Je n’ai eu le temps de rien faire…Tout comme la plupart des habitants. Nous avons totalement été pris par surprise. J’ai bien tenté de me défendre et d’attaquer directement ces machines mais le mouvement de panique était bien trop grand…J’ai été balayé en une fraction de seconde et la suite…Tu la connais…

Le visage d’Aymeric se crispa et le garçon frappa violemment l’accoudoir de son siège en jurant.

-J’ai beau avoir accepté les pouvoirs de Gariatron, je ne suis toujours qu’un bon à rien…Murmura-t-il en souriant tout en fixant ses pieds.

Je ne répondis rien à cela et attendis quelques instants. Etrangement, en l’entendant parler, j’avais l’impression de revoir Angéla, trois ans plus tôt, après la disparition de Maya et Ambre. Je ne savais rien des motivations qui poussaient Aymeric à se battre aux côtés de Gariatron mais son intonation ainsi que son regard étaient les mêmes que ceux de mon amie à l’époque.

Je souris intérieurement en pensant cela. Si Angéla m’avait entendue, elle m’aurait certainement sauté à la gorge mais c’était la vérité et, même elle, devait savoir pertinemment.

-J’imagine…que rien de bon n’arrive si on persiste dans une voie qui n’est pas la nôtre ; finis-je par déclarer, toujours sans quitter la route des yeux.

Aymeric tourna légèrement la tête vers moi mais je ne lui laissai pas le temps de continuer m’engageai sur la route menant au manoir de Terra. J’avais pu avoir une petite discussion avec Miyako alors qu’elle passait devant le magasin du ravitailleur et elle m’avait indiqué précisément où ils se logeaient.

Là non plus, la route n’avait pas été épargnée et je devais slalomer entre les fissures et les nids de poules pour ne pas finir dans le fossé.

J’espérais sincèrement être en mesure de trouver de l’aide une fois là-bas car, dans l’était actuel des choses, je n’étais d’aucune utilité, ni à Angéla, ni aux démons.

Finalement, après dix minutes, j’arrivai sur une falaise surplombant la mer et sur laquelle était bâti un immense manoir entouré d’un parc tout aussi imposant.


https://www.youtube.com/watch?v=8zj0eWxRYU4


Il n’y avait aucune trace de combat dans cette zone. Etrangement, tous les environs du manoir étaient intacts alors que la route, elle, était à peine praticable.

Je klaxonnai une fois pour détecter la présence d’alliés ou d’ennemis mais rien. Tout était comme abandonné.

-Je sens le piège ; grommela mon partenaire d’infortune.

-Au contraire…Moi je ne sens rien du tout alors qu’il devrait y avoir quelque chose ; lui répondis-je en fronçant les sourcils.

Prudemment, je m’engouffrai avec la voiture dans le parc mais, même avec les phares allumés et le moteur vrombissant, personne ne se pointa.

Finalement, je décidai de m’arrêter devant l’imposante porte d’entrée et descendis du véhicule.

-Aymeric, reste là quelques instants, je vais m’assurer de quelque chose.

-Eh attends, tu me laisses seul alors que nous sommes en guerre ? S’étrangla le garçon.

-Tu veux peut-être venir avec moi alors que je peux me rendre invisible et pas toi et qu’en plus tu es blessé ?

-O…Oui !

Je soupirai. Ce type n’avait décidemment aucune stratégie. Je me demandais même comment Shadow avait accepté de le recruter. Cependant, je n’étais pas assez cruelle pour le laisser mourir de peur à l’extérieur et, pariant sur la tranquillité du lieu, je changeai mes plans.

Ainsi, nous entrâmes tous les deux à l’intérieur du beau manoir. Toutes les portes étaient restées ouvertes, des affaires trainaient encore sur les meubles luxueux de la bâtisse et un ordinateur était même encore allumé. Cela me confirmait deux choses : Miyako et les autres ne se trouvaient plus ici et tout le monde avait dû quitter précipitamment l’endroit.

Je regardai l’heure sur une grande horloge à balancier se trouvant dans l’entrée : vingt-heure. Même si cela n’avait sûrement plus aucune importance en l’absence de soleil, je commençai à faiblir et Aymeric n’allait pas tenir bien longtemps avec sa blessure.

Ainsi, je décidai de passer la nuit au manoir, ou du moins, dans le salon. Je laissai donc Aymeric sur un canapé après lui avoir fait une attèle de fortune et passai dans la cuisine pour préparer un diner avec ce qui trainait encore là.

Heureusement, tout était encore fonctionnel, y compris l’électroménager et je pus donc cuire tous les aliments pour obtenir un repas chaud. Des pommes de terre, deux steaks et un peu de salade, le tout n’était pas très élaboré mais largement suffisant en temps de crise.

-On reste ici pour cette nuit mais demain et je partirai à l’aube pour chercher de l’aide ; déclarai-je en regardant mes plats en train de cuire.

-Et…partir où exactement ? Me demanda Aymeric depuis son canapé.

-Je ne sais pas moi-même. Peut-être que si je trouvai Hélios, les choses pourraient s’améliorer qui sait.

-Hélios ? Je croyais qu’il se trouvait à des milliers de kilomètres d’ici ; s’étonna le garçon. Même avec la voiture, je ne pense pas que ça soit faisable. Surtout que lui aussi va sûrement bouger.

-Peut-être, oui, mais c’est la seule solution que j’ai pour le moment. Drago est hors course, Miyako et les autres ne sont pas ici et ne répondent pas au téléphone et Maya, Ambre et Angéla ont été capturées.

-Angéla…a été capturée ? Répéta Aymeric d’une voix trahissant sa surprise.

-Et toi alors, qu’est-ce que tu vas faire à présent ? Continuai-je sans prêter attention à sa remarque.

-Je dois t’avouer que…Je ne sais pas vraiment. Dans mon état, je ne peux pas faire grand-chose de toute façon je crois…Enfin, ça ne change pas vraiment de l’ordinaire quand on y repense…

La voix du garçon se brisa et pendant quelques secondes, seul le crépitement de la viande dans la poêle résonnait dans le silence de la nuit permanente créée par les Qliphort.


https://www.youtube.com/watch?v=qSvpN72u9F8


-Dis-moi, June…Pourquoi affrontes-tu Armageddon ? Me demanda-t-il soudain.

-Bonne question. Je dois t’avouer que je n’y ai jamais vraiment réfléchi ; lui répondis-je en haussant machinalement les épaules même si le garçon n’était pas dans la pièce.

-Tu…Ne sais pas ? Répéta-t-il, interdit. Tu veux dire que tu as quitté tes parents, ta tranquillité et le lycée pour te lancer dans une aventure sans même savoir pourquoi ? Est-ce que tu es stupide ou juste inconsciente ?

-Un peu des deux je pense ; lui répondis-je en riant légèrement. Mais on peut dire que c’est l’habitude.

-L’habitude…tu dis ?

-Oui. Tu sais, mes parents sont Joey Wheeler et Mai Valentine et tout le monde est au courant que leur vie n’a pas été de tout repos. Orichalque, Zorc, Royaume des ombres, je pense qu’ils auront tout expérimenté dans leur jeunesse. Alors que moi, à part gagner des tournois en utilisant le deck de ma mère et en copiant, qu’ai-je accompli dans ma vie ?

-Tu devrais plutôt être contente que ta vie soit plate et monotone ; railla Aymeric. A quoi bon risquer la mort à chaque instant comme nous le faisons actuellement alors que nous pourrions accomplir d’autres choses en étant monsieur et madame tout le monde ?

-C’est vrai, je n’ai aucune raison de faire ça. Cependant, quand je vois Angéla, elle qui fonce tête baissée vers l’aventure sans se soucier des conséquences, agissant sur le moment et avisant après, je me dis que je réfléchis trop. C’est peut-être pour ça que je me suis lancée à mon tour dans cette aventure qui me dépasse, pour ressembler un peu plus à Angéla.

-Tu…as toujours besoin de quelqu’un à prendre pour modèle…n’est-ce pas ? Me demanda-t-il alors prudemment.

-J’imagine que c’est pour ça que je n’aime pas être la première de la classe, oui ; dis-je en souriant et fermant les yeux. Même si je suis douée quelque part, je ne peux pas m’empêcher de chercher plus fort que moi pour continuer à avancer, sinon j’ai l’impression de stagner…

-Et…est-ce vraiment une mauvaise chose ? S’étonna le blessé. Je veux dire, vouloir faire toujours mieux et en être capable…Je t’envie vraiment, June.

-Je n’ai jamais affirmé que c’est une mauvaise chose. Au contraire, j’aime avoir un moyen de me surpasser constamment. Mais ce n’est pas toujours une chose très agréable.

Au moment où je terminai ma phrase, le four sonna et j’amenai tous les plats sur la table du salon. L’odeur qui s’en dégageait était plutôt alléchante et je n’en étais pas mécontente en considérant que je n’avais pas l’habitude de cuisiner ce genre de plats.

Aymeric, malgré sa blessure, vint s’asseoir à la table et nous entamâmes le repas en silence. Cependant, je voyais bien que, de temps à autre, le garçon levait la tête de son assiette pour me lancer un petit regard furtif avant de détourner les yeux aussitôt.

Finalement, alors que nous avions presque terminé, il décida de briser le silence avec une demande qui me laissa quelques instants perplexe.

-Plutôt que de retrouver Hélios…Que dirais-tu de venir avec moi et retrouver Gariatron ?

-Je ne suis pas certaine que je sois la bienvenue ; lui répondis-je en riant.

-Peut-être oui, mais tu pourrais essayer de le convaincre de vous rejoindre !

-Oh, je ne pense pas être assez diplomate pour…

-Si, tu l’es ; me coupa-t-il. Je pense avoir réussi à te comprendre un peu mieux pendant notre discussion, June, et s’il y a bien une personne qui peut convaincre Gariatron, c’est toi.

-Miyako serait bien plus qualifiée, ou même Iori…

-Peut-être mais elles ne sont pas là pour le moment.

-Et puis, pourquoi veux-tu que je fasse cela ? Je pensais que ton but était de te venger d’Angéla ; m’étonnai-je.

Aymeric partit dans un fou rire incontrôlable pendant plusieurs secondes avant de se calmer et de recentrer son attention sur moi, les larmes aux yeux tant il avait ri.

-Oui, j’en veux à Angéla et je ne me gêne pas pour lui faire savoir quand je la croise mais…crois-moi, j’ai bien mieux à faire que de m’occuper d’elle.

-Vraiment ? Pourtant tu avais l’air bien obsessionnel l’année dernière quand tu nous as vaincues.

-Oui, parce que, voir Angéla l’année dernière se moquer une fois de plus de moi en me volant mon uniforme a fait resurgir en moi ce désir de vengeance. Mais quand nous nous sommes séparés, je me suis juré de simplement l’oublier. Après tout, j’avais bien mieux à faire que de pleurer cette égoïste.

-Egoïste ? Angéla ? Est-ce qu’on parle de cette fille qui a risqué sa vie pour sauver ses deux amies ?

-Ambre et Maya…Il n’y en a toujours eu que pour elles de toute façon ; cracha le garçon en serrant les dents.

-J’imagine que te demander ce qui te motive est trop indiscret ?

-Un peu, oui. Tu m’as peut-être aidé et je t’en suis reconnaissant mais je ne tiens pas à te révéler ce qu’Angéla s’empresserait de démentir.

Sur ces mots, Aymeric se leva, déposa son assiette dans l’évier et passa dans la pièce d’à côté sans rien ajouter de plus. Vraiment, les relations de couples étaient quelque chose qui me dépassait. Je pensais qu’Angéla était la seule fermée à ce sujet mais apparemment, Aymeric l’était tout autant.

Néanmoins, voir que ni l’un ni l’autre ne souhaitait en parler attisa ma curiosité, d’autant plus que Ambre et Maya elles-mêmes ne connaissaient pas l’histoire exacte. Je n’étais pas vraiment du genre à me mêler des affaires des autres mais je sentais que quelque chose clochait et je comptais bien découvrir quoi.

Après avoir déposé à mon tour l’assiette dans l’évier et fait la vaisselle en grognant contre Aymeric, je décidai de m’endormir sur le canapé du salon, estimant que, si le manoir était encore intact, il n’y avait aucun danger.

Le lendemain, en me réveillant, je trouvai une couverture sur mes épaules ainsi qu’une odeur de pain grillé montant jusqu’à mes narines. Pendant un instant, je crus être revenue chez moi à Paris avant de reconnaitre le décor du manoir et le ciel noir du monde des esprits.

Intriguée, je me levai et passai dans la cuisine où je vis Aymeric, assis à la table, plusieurs tartines prêtes devant lui ainsi que le couvert pour deux mis.

-Tu m’as soigné et fait le diner hier, c’était la moindre des choses que je pouvais te rendre ; me lança le garçon en regardant par la fenêtre, accoudé sur la table.

Je souris devant son geste et m’installai en face de lui pour entamer à mon tour mon petit déjeuner. Nous ne restâmes cependant pas des heures à table et quelques minutes plus tard, après avoir rangé et remis tout comme nous l’avions trouvé, nous nous retrouvâmes à l’extérieur du manoir, devant la voiture.

-Alors, finalement, qu’as-tu décidé June ? Me demanda Aymeric depuis les marches du parvis.

-Après réflexion, ce n’est pas une si mauvaise idée. Et à défaut de convaincre Gariatron, je pourrai avoir quelques informations sur la suite des événements.

-Tu es sûre que cela ne te gêne pas…de faire un bout de route avec moi alors qu’Angéla me déteste ?

-Je ne suis pas elle il me semble ; rétorquai-je d’un ton léger. Et même si je pense qu’elle me tuera une fois délivrée, elle comprendra…Enfin, j’espère.

-Et bien dans ce cas, allons-y. Gariatron doit sûrement se trouver en terre des seigneurs actuellement.

-Mais il n’est pas banni ? M’étonnai-je.

-Si, mais il a dit qu’en cas de défaite, il irait tenter sa chance.

-Soit. Je te laisse prendre le volant. Et avant que tu ne me le dises, cette voiture est automatique et je ne sais pas plus conduire que toi.

Aymeric grimaça en voyant que j’avais prévu ses réponses et s’installa à la place du chauffeur, peu rassuré. Heureusement, j’avais prévu ce véhicule pour Angéla et par conséquent, j’avais rendu son pilotage aussi simple que celui d’une voiture télécommandée, ce que le garçon remarqua rapidement.


https://www.youtube.com/watch?v=rIwl2cDwStw


Ainsi, nous laissâmes derrière nous le manoir de Terra qui pourtant était un abri sûr pour replonger dans le chaos de la bataille.

Nous roulâmes sur les routes détruites pendant de longues heures, traversant de nombreux villages, tous aussi détruits que la ville du sanctuaire. De temps en temps, nous nous arrêtions pour chercher des survivants mais nous n’en trouvâmes pas un seul. Les rares esprits de duel encore présents sur les lieux avaient tous été tués, soit directement par les Qliphort, soit pris au piège dans les flammes.

Cela me faisait mal au cœur de voir que le monde que mes parents et Angéla aimaient n’était plus qu’un immense cimetière mais je refusais de céder à la folie ou à l’horreur.

Beaucoup auraient sûrement trouvé que je n’avais pas de cœur, que j’étais froide et insensible – et ils auraient eu raison – mais je ne pouvais pas m’arrêter et m’apitoyer sur le sort de ces esprits. Si je voulais réellement les aider, la meilleure chose à faire était de mettre fin à ce massacre en s’attaquant directement aux responsables. C’était ce que ma raison me criait et, comme toujours, je la suivais, ignorant mon ce que me conseillait mon cœur.

Aymeric semblait partager la même vision que moi et regardait avec indifférence les champs de ruines qui s’offraient à nous, détournant simplement le regard lorsque nous tombions sur le corps sans vie d’un jeune esprit tandis que je m’attelai à lui donner une sépulture décente avant de repartir sans nous dire un mot.

Etrangement, nous ne croisâmes pas un seul Qliphort, comme s’ils étaient déjà loin devant nous mais je n’allais pas m’en plaindre. Aymeric était loin d’être rétabli et mes pouvoirs étaient utiles en espionnage mais pas en combat rapproché. Je savais que, si nous devions engager un affrontement, la meilleure solution resterait encore la fuite.

Cependant, nous roulâmes toute la journée sans faire de mauvaise rencontre et Aymeric s’arrêta soudain devant un point bien singulier.


https://www.youtube.com/watch?v=vH6jNIEuG6w&t=


Je fronçai les sourcils, perplexe devant l’étrangeté que j’avais devant les yeux mais le garçon, comme lisant dans mes pensées, me confirma que je ne rêvai pas. Pourtant, tout le décor autour de nous semblait avoir été directement tiré d’un rêve.

Il s’agissait d’une vaste plaine en contrebas sur laquelle était dressé un grand autel. Au-dessus, des pierres recouvertes de mousse flottaient dans les airs, comme retenues par une force invisible. Les roches étaient baignées dans une faible lueur dorée semblant provenir tout droit du sol lui-même. Plusieurs colonnes imposantes émergeaient également de l’édifice mais ne soutenait aucune structure mais le plus impressionnant était les décharges d’énergie bleuté qui s’en échappaient.

Aymeric descendit de la voiture et sortit une petite pierre argentée de sa poche.

-Ainsi donc, c’est à ça que ressemble la croisée des chemins ; déclara-t-il, perplexe. Gariatron disait vrai alors.

-La croisée des chemins ? Répétai-je, intriguée par le nom de cet endroit.

-Oui, nous nous trouvons exactement au point de contact des trois continents du monde des esprits, une terre neutre d’où il est possible d’accéder aux terres des seigneurs.

-Et où se trouvent ces terres dans ce cas ? Car je ne vois pas grand-chose à part un vieux temple abandonné moi.

-Les terres des seigneurs, tout comme le pandémonium et le sanctuaire, ne sont pas réellement dans le monde des esprits mais caché dans des failles. Ce temple et cette pierre sont nos tickets d’accès pour nous y rendre.

-Je vois que tu es bien renseigné ; raillai-je en lui lançant un sourire moqueur.

-Je…Je ne fais que répéter ce que Gariatron m’a dit ; bafouilla Aymeric en détournant le regard, gêné.

Sa réaction me fit rire légèrement. J’avais l’impression de commencer à comprendre le garçon et également pourquoi Angéla et lui étaient si proches par le passé. Je n’avais aucun mal à imaginer une discussion entre les deux.

-Enfin, j’ai oublié de te prévenir June, mais une fois en terre des seigneurs, il faudra nous faire le plus discret possible ; reprit Aymeric d’une voix sérieuse. Je ne suis pas certain que notre mode de transport soit très légal.

-Si ce n’est que ça, je te rappelle que je peux devenir invisible moi ; répliquai-je fièrement. C’est plutôt toi qui m’inquiète dans ce cas.

-Et bien tu t’inquiètes pour rien. Une fois là-bas, nous irons directement chez Apophis le temps de prendre connaissance de la situation.

J’eus un frisson quand j’entendis ce nom. Je me souvenais très bien d’avoir vu la créature à la télévision, deux ans plus tôt et j’avais espéré ne jamais avoir besoin de me confronter à un tel monstre. Même si Apophis était en quelque sorte notre allié dans cette guerre, cela ne me plaisait guère de devoir lui faire confiance…

Voyant ma réticence, Aymeric me lança un regard narquois.

-Et bien quoi ? Tu pensais que j’allais demander de l’aide à Osiris ou Nout ? Il fallait t’allier à quelqu’un d’autre pour ça.

-Comme si j’avais eu le choix ; rétorquai-je en gonflant les joues, mécontente.

-En tout cas, que cela te plaise ou non, il est notre seul soutien en terre des seigneurs alors il va falloir faire avec.


https://www.youtube.com/watch?v=3SzyxQi2IEw


Sans ajouter un mot, Aymeric lança la pierre en l’air et celle-ci fut immédiatement attirée par le temple. L’électricité parcourant les colonnes se focalisa alors entièrement sur ce petit objet et la terre se mit à trembler.

Comme si l’espace se déchirait devant nous, une brèche s’ouvrit au milieu du temple donnant sur une plaine où brillait encore le soleil.

Aymeric fit un pas en avant et croisa les bras sur son torse avant de se tourner vers moi et me lancer un regard rempli de sérieux et de détermination.

-June, je sais que je t’ai fait des crasses par le passé et que je déteste ta meilleure amie plus que n’importe qui au monde, mais maintenant, nous sommes dans le même bateau toi et moi. Tu dois vaincre les Qliphort et Armageddon pour sauver Angéla, Ambre et Maya ainsi que le monde des esprits et je dois gagner ce combat pour…Enfin, je dois le gagner coûte que coûte, peu importe mes raisons. Alors, je te le demande, est-ce que tu es prête à venir avec moi en terre des seigneurs malgré nos différents ?

-Comme si j’allais faire demi-tour maintenant ; lui répondis-je en haussant les épaules et penchant légèrement la tête sur le côté. Et puis, je n’ai rien contre toi moi. Je veux simplement que, en échange de mon aide, tu me racontes la vérité sur Angéla, que je sache enfin qui est dans l’erreur.

-Soit, tu seras donc la deuxième personne à qui je le dirai.

Avec un sourire, je pris place à côté du garçon près de l’entrée de la faille. Un vent puissant s’était mis à souffler et l’électricité statique crépitait tout autour de nous si bien que j’avais du mal à rester à proximité.

Mon cœur battait la chamade dans ma poitrine. Je savais que, une fois ce portail franchi, il n’y aurait plus de retour en arrière possible, du moins, pas avant un certain temps.

Je serrai les poings et inspirai un grand coup.

Oui, je n’avais pas d’objectif réel dans cette guerre. Oui, j’étais loin d’être la plus forte du groupe. Oui, j’avais besoin de quelqu’un sur qui prendre modèle. Oui, j’avais toujours vécu dans l’ombre de ma mère. Oui, je fonçai tête baissée dans l’inconnu. Cependant, à ce moment-là, j’étais la seule à pouvoir accomplir ce que je m’apprêtais à faire.

Drago était porté disparu, Angéla, Maya et Ambre étaient hors-jeu, Darksky et les autres avaient disparu, de même qu’Hélios, visiblement, personne dans le monde des esprits n’était capable de faire face à la menace des Qliphort et Gariatron était notre dernier espoir, la dernière pièce du puzzle pour être en mesure de vaincre Armageddon à coup sûr. Et c’était sur mes épaules, moi, June Wheeler, cette fille ayant toujours agi en arrière-plan, que l’avenir de cette bataille reposait.

-Allons-y, Aymeric. Mettons fin à cette guerre.

Le garçon hocha la tête et, marchant côte à côte, nous nous engouffrâmes à travers la faille pour nous rendre en terre des seigneurs.





http://forum.duelingnetwork.com/index.php?/topic/157103-the-wrap-up-red-lust-circuit-series-miami-edition/#entry2134192
le bon temps…

heart earth
Modérateur
Messages : 10209


haut haut de page
[Fic]L'achèvement du Destin posté le [15/01/2018] à 22:35

bon j'avoue que je me suis pas vraiment relu en détail du coup ce chapitre sera peut être un peu bof sur la forme mais bon :3

et pour le fun, je recommence à publier en plusieurs parties parce que 10 pages d'un coup c'est long quand même



Chapitre 21 : l’Héritière de glace


https://www.youtube.com/watch?v=cDQ_7gSnxeo&t=1360s


Je regardai furtivement à l’angle du bâtiment à moitié détruit derrière lequel nous nous cachions, Katy et moi, avant de faire signe à l’enfant qu’elle pouvait sortir à son tour. Celle-ci me rejoignit sans se faire prier, les bras tremblants et les yeux remplis de crainte devant l’horreur qui s’offrait à nous.

Après avoir fait le tour du manoir sans trouver une seule trace de Darksky et des autres, j’avais préféré m’éloigner, d’autant plus que, même si la bâtisse n’avait aucune égratignure, Katy prétendait avoir entendu des bruits de vie à l’intérieur du manoir et même un moteur la veille mais elle n’avait pas osé sortir pour regarder de qui il s’agissait.

Ainsi, nous nous retrouvions toutes les deux dans la ville en ruines, cherchant à la fois une cachette sûre et des indices sur la présence des autres. Mais rien. Cela faisait maintenant deux heures que nous tournions en rond tout en soulevant des débris pour ne faire que des découvertes macabres.

Je commençai sérieusement à désespérer et Katy semblait à bout de forces. Si les choses continuaient ainsi, je ne donnai pas cher de notre peau si un ennemi se pointait.

Néanmoins, je tentai de garder le moral en face de la petite fille pour ne pas la terrifier davantage qu’elle ne l’était déjà avec toutes ces catastrophes.

Je m’arrêtai au milieu des restes de ce qui était autrefois une rue et sortit mon téléphone mais évidemment, il m’était impossible de passer un appel dans ces conditions. Nous étions réellement livrées à nous-mêmes.

Katy finit par s’asseoir sur une planche de bois à moitié carbonisée et se recroquevilla sur elle-même, toujours tremblant de tous ses membres. Je levai alors les yeux au ciel et je revis ce trou béant reliant notre monde et le monde des esprits, sombre, effrayant et anormal.

Pendant un instant, l’idée de rentrer chez moi pour mettre Katy en sécurité me traversa l’esprit mais je me ressaisi rapidement. Sans Iori, c’était impossible et la seule autre personne capable de voyager entre les mondes…

Je m’arrêtai soudainement un instant dans mes réflexions et un léger sourire se dessina sur mes lèvres. Hélios…Même si les Qliphort avaient envahi ce monde malgré sa surveillance, j’étais persuadée qu’il était en vie ! Et le connaissant, il avait simplement dû s’endormir pendant ce temps. De plus, je savais où il se trouvait et, bien que la destination ne fût pas la porte à côté, le roi était ma seule option viable dans ces circonstances.

Oui, je devais tout miser là-dessus. De toute façon, c’était ça ou tourner en rond et se cacher jusqu’à la fin de cette guerre puisque je n’avais aucun indice, ni sur Armageddon, ni sur mes amis et encore moins sur les démons.

Je m’approchai de l’orpheline et, avec douceur, je me mis à sa hauteur en posant une mais son sur épaule tout en la regardant droit dans les yeux avec un sourire se voulant rassurant.

-Ecoute moi bien, Katy, ce monde n’est plus sûr pour toi désormais. C’est pourquoi, il faut que tu retournes dans le nôtre ; déclarai-je d’une voix à la fois douce et ferme.

-Non ! Katy veut rester ! Katy…Katy veut retrouver Terra et les autres ! Rétorqua-t-elle d’une petite voix dans laquelle pouvait se lire la peur de l’orpheline.

Je serrai les dents. Je m’attendais à ce genre de réponse mais je ne pouvais pas la faire combattre avec moi ni la protéger en permanence…

-Je te promets qu’ils reviendront aussi un peu plus tard, mais tu dois me faire confiance, je…

-Non ! Katy ne veut pas attendre seule une deuxième fois alors qu’ils ne reviendront jamais ! S’écria-t-elle en se levant d’un bond.

La voix de la petite fille se brisa et je vis quelques larmes se former aux coins de ses yeux même si elle faisait tout pour les retenir.

-Une…deuxième fois ? Répétai-je dans un murmure, me rappelant des paroles de Terra.


https://www.youtube.com/watch?v=ZKCCs9DNEJs


-Un an…ça faisait un an que Katy attendait dans la neige quand Terra l’a trouvée…Les parents de Katy avaient dit qu’ils reviendraient vite, que Katy n’avait qu’à être sage et attendre…Katy ne voulait pas les laisser partir mais…elle n’avait pas le choix alors Katy a attendu…

Les yeux de l’enfant perdirent d’un seul tout toute leur vie et elle commença à regarder le sol, les bras tombant mollement le long de sa longue robe noire.

Voir cela me rappela ma propre fuite, cinq ans plus tôt. Je me souvenais à quel point je m’en étais voulue, une fois mon père retrouvé, de ne pas être revenue en arrière pour sauver ma famille des flammes et d’avoir fui lâchement ce jour-là…

Je ne savais plus quoi faire. Je ne pouvais pas prendre le risque d’amener Katy sur le champ de bataille mais je ne voulais pas non plus qu’elle ait des regrets toute sa vie si Terra ou l’un des orphelins ne revenait pas…

Le seul moyen d’obtenir un compromis…Etait de rendre Katy capable de se défendre seule. Mais le temps pressait et je ne pouvais pas entrainer une fillette de dix ans en claquant des doigts…Quoique…Si, justement, dans ce monde, c’était possible et même très simplement.

-C’est d’accord, viens avec moi Katy, nous allons trouver les autres.

Le regard mort de la petite fille s’illumina en entendant cela mais je n’avais pas fini ma phrase.

-Cependant, j’ai une condition à cela.

Je m’arrêtai un instant et hésitai à continuer, me souvenant des paroles de Terra concernant Katy mais je laissai rapidement mes doutes sur le côté.

Activant mes pouvoirs, je créai donc un petit cristal de glace dans ma main et l’approchai de la jeune fille qui eut un mouvement de recul en le voyant.

-Je sais que tu n’aimes pas ça, mais c’est tout ce que j’ai à te proposer, désolée. Je ne peux pas te faire courir un tel risque, Terra ne me le pardonnerait jamais s’il t’arrivait quoique ce soit. C’est pourquoi, il faut que tu…

-Ka…Katy s’en fiche ! Bégaya la fillette en réprimant sa répulsion pour la glace. Katy veut juste retrouver Terra et les autres !

Sa réaction me fit sourire. Cette enfant était forte. Son regard me disait qu’elle était sincère et à l’intérieur pouvait se lire une détermination sans faille que même la peur ne pourrait pas arrêter. Rien qu’avec cette unique phrase, je compris qu’elle possédait le courage que je n’avais pas eu à l’époque et un nouveau feu s’alluma en moi. Je voulais voir jusqu’où Katy pourrait aller, je voulais la rendre capable de se défendre seule, je voulais qu’elle retrouve Terra et accomplisse ce que je n’avais pas pu faire, cinq ans auparavant, je voulais qu’elle me surpasse.

-Bien, dans ce cas, approche-toi de moi.


https://www.youtube.com/watch?v=kwCJUkDRUOA


Prenant la main de la fillette, je fermai les yeux et canalisai mon énergie. L’atmosphère se refroidit subitement, un vent glacial se leva et de la glace commença à se former à nos pieds. J’entendis Katy pousser un petit cri de peur à côté de moi mais elle ne bougea pas d’un pouce et resta près de moi.

Un blizzard nous entoura toutes les deux et nous fûmes alors entourées d’une intense aura bleutée. Mon flux d’énergie s’échappait lentement de mon corps pour rentrer à l’intérieur de celui de la petite fille et, peu à peu, ses cheveux perdirent leur couleur, passant du brun au gris puis au blanc.

Alors que nos mains se mettaient à se couvrir de glace à leur tour, j’intensifiai le débit et Katy ferma les yeux avec une grimace de douleur, mais n’émit aucune plainte.

Enfin, nos auras s’intensifièrent à tel point que je fus aveuglée et qu’une explosion de lumière s’échappa de nos corps. Puis tout s’arrêta et tout se tût pour ne laisser place qu’au froid et à l’obscurité de la nuit sans fin planant sur le monde des esprits.

Cependant, dans cette obscurité, une nouvelle flamme glacée s’était allumée et se tenait juste devant moi. Katy, un instant plus tôt ressemblant à une poupée sans vie, rayonnait désormais. Ses cheveux avaient poussé en plus d’avoir viré au blanc neige tandis que ses yeux avaient, eux aussi, pris une teinte glacée, le tout contrastant totalement avec sa robe noire recouverte de neige immaculée et scintillante. Mais le plus impressionnant était certainement que, dans ses paumes se tenaient désormais des petits cristaux de glace émanant directement de son corps.


https://www.youtube.com/watch?v=PcvtqN8BbeM


Je lâchai la main de la petite fille et celle-ci tituba un instant, déroutée par sa transformation avant d’ouvrir la bouche et de la refermer aussitôt sans qu’aucun son n’en sorte.

-Et voilà, Katy, la glace ne te fera plus jamais de mal désormais ; lançai-je d’une voix douce, un sourire satisfait sur les lèvres.

-La glace…Ne peut plus tuer Katy ? Répéta-t-elle, sidérée tout en regardant ses mains.

-Enfin…Je dis la glace, je devrais plutôt dire le froid ; me repris-je. Evidemment, si un pic de glace fonce sur toi, je ne te garantis rien…

Ma remarque suffit à détendre la petite fille qui émit un rire amusé, le tout premier depuis que je la connaissais, avant d’aller contempler sa nouvelle apparence dans une flaque d’eau pendant plusieurs secondes, comme happée par son reflet.

Je ne savais pas trop comment mais visiblement, le simple fait de lui donner une infime partie de mon pouvoir semblait lui avoir également dissipé ses peurs et ses doutes, lui permettant enfin de sourire.

-Sur ce, je pense que nous n’allons pas trainer ici plus longtemps. Nous avons de la route à faire ; déclarai-je en regardant l’heure affichant trois heures de l’après-midi.

-Laura a une piste pour retrouver Terra ? Me demanda Katy en détachant finalement son regard de la flaque d’eau.

-Pas vraiment mais, tout comme tu connais la servante de Tellas, je sais où trouver l’ancien hôte de Gariatron et de Luminion. Je pense qu’il pourrait nous être utile dans la suite malgré son intelligence limitée.

-Laura parle comme Terra maintenant…Murmura Katy sans aucune intonation.

-En son absence, il faut bien quelqu’un pour la remplacer ! Répondis-je avec entrain.

Katy m’adressa un nouveau sourire amusé et, prenant sa main glacée dans la mienne, nous nous mîmes en route vers l’arbre des Naturia pour y trouver Hélios.


https://www.youtube.com/watch?v=J5cgX1Pxx-U


Nous commençâmes nos investigations dans les décombres de la mairie. J’avais du mal à croire que l’amas de pierre informe qui se trouvait sous mes pieds était encore la veille un imposant édifice ayant certainement traversé les âges.

Katy était restée à l’extérieur et je lui avais ordonné de se cacher pour ne pas attirer l’attention mais en réalité, j’avais peur de tomber sur un nouveau corps sans vie d’esprit de duel et je voulais à tout prix épargner cette peine inutile à la petite qui avait l’air de changer face à l’urgence.

Après avoir dégagé les gravats et détruit les plus grosses pierres, je finis par tomber sur ce que j’étais venue chercher : la carte du monde des esprits autrefois accrochée dans le hall d’entrée.

Comme je le craignais, l’arbre des Naturia n’était pas la porte à côté mais j’estimai qu’il ne nous fallait que deux ou trois jours de vol pour y parvenir…

Je mis ma main sur ma poitrine et je grimaçai sous l’effet de la douleur. Mes blessures n’étaient pas encore totalement remises. Je ne savais pas du tout si j’étais capable de tenir une telle cadence…mais il le fallait. D’autant plus que je ne pouvais pas me permettre de révéler à l’ennemi que Serena et Asuna avaient échoué leur mission.

Perdue dans mes pensées, je n’entendis même pas Katy s’approcher de moi et celle-ci me fit revenir à la réalité en tirant sur ma cape.

-Laura…Katy a faim…Me dit-elle d’une petite voix.

Au même moment, j’entendis son ventre gargouiller et je me rendis compte que cela faisait certainement plus d’un jour qu’elle n’avait rien avalé si elle s’était cachée toute la nuit.

-C’est vrai qu’il se fait tard et que nous n’avons même pas déjeuner ; ris-je légèrement pour détendre l’atmosphère. Allons manger et ensuite, nous irons chercher Terra et les autres, ça te va ?

Katy opina et nous rebroussâmes chemin jusqu’à l’auberge de Maximum six. Là, je fus étonnée de voir que, posés sur une table qui avait survécu à la destruction, plusieurs vêtements étaient empilés les uns sur les autres avec soin et que quelques sacs, quatre exactement, reposaient à son pied.

Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre que l’un d’entre nous était passé par là récemment et avait sorti les affaires des décombre pour pouvoir les récupérer une fois cette catastrophe passée.

Cela me rassura. Au moins, tout le monde n’avait pas péri dans l’attaque des Qliphort, c’était déjà une chose.

Entendant à nouveau le ventre de la petite fille gargouiller, je créai une table de glace au milieu des morceaux de bois ainsi que deux tabourets et je la laissai s’installer pendant que j’allai chercher de la nourriture.

Ce ne fut pas très compliqué et je dénichai deux sandwichs ainsi que de l’eau potable. Katy n’attendit même pas que j’eus ouvert le mien qu’elle se jeta sur son plat, le dévorant comme si elle n’avait rien mangé depuis plusieurs jours.

Quant à moi, pendant que je savourai mon maigre repas, je me mis à repenser aux événements récents tout en regardant les ruines fumantes de la ville. Quels étaient les buts de Serena, Asuna et Satoshi dans cette histoire ?Pourquoi cherchaient-ils à ce point à détruire le monde des esprits tout en s’étant allié à Armageddon ? Et mon frère dans toute cette histoire, quel rôle jouait-il ?

Trop de questions se bousculaient dans ma tête et je ne trouvai de réponse à aucune d’entre elle. Si seulement mon père avait été là…J’aurais pu lui demander conseil comme pendant ma folie, lui qui avait toujours réponse à tout…

En parlant de lui, que faisait-il à présent ? Gariatron semblait avoir abandonné la partie lorsque je l’avais vu dans la forêt mais qu’en était-il pour mon père ?


https://www.youtube.com/watch?v=raqSzfKVFVA&t=10s


-Laura…à l’air pensive ; déclara soudain Katy une fois son sandwich terminé.

-Pensive ? Moi ? Non, ne t’inquiète pas, je suis juste un peu fatiguée à cause de mes blessures mais tout va bien ! Lui répondis-je en montrant mon bandage.

La petite fille pencha la tête sur le côté, intriguée.

-Katy se demandait…Mais où était Laura hier ? Darksky l’a cherchée partout mais il ne l’a trouvée nulle part…

-Disons…Que j’ai été attaquée en première hier et…ça m’a pris un peu de temps pour me défaire de mes ennemis…Mentis-je pour ne pas affoler l’orpheline. Mais dis-moi plutôt, que s’est-il passé exactement ? Le manoir n’a pas été attaqué apparemment, alors pourquoi tout le monde est parti ?

-Katy ne sait pas vraiment…Katy se cachait dans le parc quand elle a vu tout le monde se réunir autour de Terra et elle sa main a brillé puis ils ont tous disparu dans cette lumière avant que Katy n’ait pu les rejoindre…

Je croisai les bras sur ma poitrine, sceptique. Ce que me racontait ma protégée semblait correspondre au pouvoir que possédait la servante de Tellas pour revenir directement à la forteresse originelle des démons et qu’elle avait déjà utilisé pour nous y transporter. Peut-être voulait-elle simplement mettre tout le monde en sécurité mais dans ce cas, pourquoi n’était-elle pas revenue chercher Katy en réalisant qu’elle manquait à l’appel ? Quelque chose ne tournait pas rond dans cette histoire et il me manquait encore beaucoup trop d’éléments pour mettre le doigt dessus. Pour le moment, tout n’était que spéculation et imagination.

Je soupirai en me frottant les yeux. Cela ne servait à rien de réfléchir. Même si Terra était effectivement à la forteresse originelle, il n’y avait aucun moyen de l’atteindre par moi-même et notre dernier recours était donc toujours Hélios.

Soudain, Katy fit tomber son verre d’eau par maladresse et, alors qu’elle essayait d’empêcher le liquide de s’écouler par terre, elle la fit geler instantanément à la place et tomba de son siège sous l’effet de surprise.

Evidemment, je n’y avais pas pensé mais, bien que je lui eusse passé mes pouvoirs, elle n’en avait encore aucune maitrise. Il allait donc falloir s’entrainer un peu ici avant de partir, au moins pour qu’elle soit capable de se défendre car, actuellement, elle était aussi à l’aise que moi lors de l’attaque de Sayer.

-Dis, Katy, avant de partir, est-ce que ça te dirait d’essayer ce que je t’ai donné un peu plus tôt ?


https://www.youtube.com/watch?v=wIxFI2Chmt0


La petite fille me répondit d’un oui de la tête et, ainsi, je tentai de lui transmettre ce que j’avais été obligée de maitriser seule lors de mon périple.

Evidemment, cela ne fut pas chose facile. Même si la petite fille mettait toute sa volonté, sa peur de la glace refaisait sans cesse surface et l’empêchait de se concentrer, si bien qu’à chaque fois que la température de son corps baissait un peu trop, tous ses pouvoirs disparaissaient d’un seul coup.

Malheureusement, Katy n’était pas comme moi et, même si tout comme moi ses pouvoirs l’effrayaient, sa peur n’était pas de la même nature. Je craignais la destruction qu’ils pouvaient engendrer autour de moi mais la peur de la petite fille était bien plus profonde et remontait bien plus loin.

Cependant, je refusais d’abandonner et ma protégée était tout aussi tenace que moi. Je la voyais, cette petite fille auparavant renfermée, aux yeux aussi dénués de vie que ceux d’une poupée et fuyant le contact humain, donner tout ce qu’elle avait pour combattre ce qui lui faisait le plus peur au monde.

Nous passâmes ainsi une heure, puis deux, puis trois et finalement toute l’après-midi à développer les pouvoirs de Katy, passant d’un simple touché glacé à la formation de petits cristaux aux creux de ses mains.

Ce n’était pas grand-chose et largement insuffisant pour combattre mais voir cette enfant donner tout ce qu’elle avait, même si le résultat n’était pas forcément au rendez-vous, réchauffait mon cœur de glace.

Pour la première fois, j’avais l’impression que mes pouvoirs servaient à autre chose que semer la tristesse et la désolation. Ce que j’avais toujours pris pour une malédiction était enfin utile à quelqu’un.

Nous décidâmes finalement de nous arrêter vers huit heures du soir et, après avoir repris un maigre diner en fouillant les restes de l’auberge, j’installai Katy dans le seul lit dans un état encore correct et je pris place à son pied, ayant l’habitude de dormir contre un arbre ou un rocher avec mon périple.


https://www.youtube.com/watch?v=wmmE5rtRtbc


-Allez, Katy, il faut dormir maintenant. Demain, une longue journée de route nous attend ; déclarai-je en baillant.

-Katy est désolée si elle n’arrive pas à contrôler sa peur…Murmura la petite tout en regardant le ciel.

-Tu t’en es plutôt bien tirée je trouve. Si tu veux savoir, j’ai mis presque trois ans avant d’être capable de créer un bloc de glace volontairement ; lui répondis-je en riant.

-Trois ans ? Répéta-t-elle, comme si elle n’arrivait pas à y croire.

-Oui…J’ai vécu beaucoup de chose pendant ces trois années…lançai-je d’une voix à peine audible, prenant mes jambes dans mes bras et appuyant ma tête sur mes genoux avec un léger sourire nostalgique.

Katy se releva dans son lit et me fixa d’un regard intrigué.

-Qu’est-ce qui est arrivé à Laura ? Me demanda alors l’orpheline.

Je soupirai. Je n’aimais pas vraiment parler de cette histoire aux autres car je n’en étais pas fière mais, étrangement, avec Katy, c’était différent. Je racontai alors à ma protégée ce que j’avais vécu depuis ma rencontre avec Darksky, notre séparation, mon séjour en Angleterre, la découverte de mes pouvoirs en affrontant John, ma fuite, mon périple, mes années passées chez le capitaine, puis la continuation de mon voyage et enfin les retrouvailles avec mon père.

L’orpheline resta silencieuse pendant tout mon récit et écoutait attentivement tandis que, plus j’avançais dans mes souvenirs et plus je me détachai de la réalité pour revivre tous ces événements comme s’ils s’étaient passés la veille.

Mais étrangement, cette fois-ci, je ne ressentais aucune douleur en me souvenant, comme s’il s’agissait de l’histoire d’une autre. Je n’étais plus cette petite fille apeurée et rêvant de retrouver son prince charmant. Je n’étais plus non plus cette fille tourmentée par ses actions passées et refusant de s’accepter comme elle était. J’étais encore moins cette orpheline perdue et cherchant un sens à sa vie tout en faisant semblant d’être heureuse en présence des autres.

Longtemps, je m’étais posé cette question : Qu’est-ce que l’espoir ? Je n’avais jamais réussi à trouver de réponse mais j’avais néanmoins continué à laisser ce sentiment me guider sans le comprendre. A présent, lorsque je regardais les grands yeux bleus glacés de Katy brillant dans le noir, je pensais avoir compris : un sentiment de confiance absolue en un autre afin d’accomplir quelque chose d’impossible seul.

Tout comme le rêve de retrouver Darksky m’avait guidé et empêché de devenir folle lors de mon périple, Katy représentait aujourd’hui celle que je n’avais jamais eu le courage d’être cinq ans plus tôt.

Lorsqu’enfin j’eus terminé mon récit, un long silence résonna dans la nuit pendant lequel je restai perdue dans mes pensées.

-Katy…Katy ne peut pas prétendre savoir ce que Laura a vécu…Mais elle se rend compte qu’elle n’a pas vécu grand-chose…Déclara soudain la petite fille.

-Oh, ne te compare pas à moi, je l’ai un peu cherché quand même on va dire ; ris-je en levant les yeux au ciel sans étoile. Je dirai même plus : n’emprunte pas le même chemin que moi.

-Ka…Je veux juste vivre avec les autres…

Je me retournai vers ma protégée, haussant légèrement les sourcils, surprise autant par le passage à la première personne que par le souhait de Katy.

J’attendis qu’elle continue mais seul le bruit de sa respiration lente parvint jusqu’à mes oreilles et je soupirai en souriant.

-Sérieusement, c’est à Darksky de régler ce genre de choses normalement, pas à moi ; ris-je avant de m’endormir rapidement, recroquevillée sur moi-même, au pied du lit de fortune de Katy, sous un ciel sans lune ni étoile.




http://forum.duelingnetwork.com/index.php?/topic/157103-the-wrap-up-red-lust-circuit-series-miami-edition/#entry2134192
le bon temps…

heart earth
Modérateur
Messages : 10209


haut haut de page
[Fic]L'achèvement du Destin posté le [17/01/2018] à 23:18

la suite :3


https://www.youtube.com/watch?v=gIi-crTFllI


Un bruit de pas me réveilla en sursaut. Instinctivement, je me levai d’un bond, ignorant la fatigue pesant sur mes épaules et me mis sur le qui-vive, matérialisant l’épée de Trishula dans ma main, prête à faire face à tous les dangers. C’est alors que je vis des yeux rouges perçant à travers l’obscurité. Des dizaines de paires d’yeux nous observaient en silence et à distance, se cachant dans l’ombre de la nuit.

Derrière moi, Katy s’éveilla également et je lui fis signe de se taire et de rester prudemment derrière moi.

Mon cœur battait la chamade, tous mes membres étaient sous tension et je m’en voulus d’avoir baissé ma garde et de m’être laissée encerclée de la sorte. Evidemment que nous n’allions pas passer une nuit tranquille, nous étions en guerre après tout et j’étais tout particulièrement visée.

-L…Laura…Bégaya la petite en agrippant fermement ma cape de ses petites mains.

-Ne t’inquiète pas, Katy, il ne va rien nous arriver ; tentai-je de la rassurer en fronçant les sourcils.

Soudain, l’une des paires d’yeux commença à se mouvoir et se jeta sur moi. Heureusement, mes réflexes furent suffisants pour que j’érige une barrière de glace entre mon moi et mon agresseur qui rebondit sur mon bouclier et je pus discerner pendant une seconde sa silhouette, celle d’un petit démon mécanique ailé portant sur son dos une sorte de tube transparent et luisant dans le noir.

-Blue Flare ! M’écriai-je.

Je levai la main vers le ciel et une boule de feu glacé illumina les ténèbres pendant quelques secondes, aveuglant totalement nos ennemis. Je profitai de cette distraction pour foncer dans le tas afin d’ouvrir un passage.


https://www.youtube.com/watch?v=qIEk0U782rM


D’un revers de ma lame, je tranchai en deux l’une des créatures avant de m’attaquer à une deuxième juste à côté. Cependant, je n’avais pas prévu qu’en disparaissant, ces monstres exploseraient et je fus soufflée à plusieurs mètres sans pouvoir riposter.

Je rebondis plusieurs fois sur la pierre avant de réussir à me stabiliser et faire face à nouveau à ces créatures.

-Vous êtes des alliés d’Armageddon, n’est-ce pas ? Lançai-je froidement.

-Nous sommes les infernoids et nous avons une mission : éliminer Laura Garden ; me répondit le démon d’une voix robotisée.

-Bien, c’est tout ce que je voulais savoir.

Sans autre sommation, je fis apparaitre derrière moi une dizaine de cristaux de glace aiguisés et les projetai sur les machines. Je réussis ainsi à en éliminer quelques-unes mais la plupart esquiva mon attaque et se mirent à voler autour de moi comme un essaim de guêpes.

-L…Laura ! S’écria Katy, que les infernoids avait totalement ignorée.

-Regarde bien Katy, je cherchai justement une occasion de te faire une démonstration de comment utiliser ces pouvoirs ; répondis-je d’un air confiant.

Concentrant mon énergie en moi, je transformai instantanément ma cape en une grande paire d’ailes de glace tandis que mes avant-bras, mon front et mes jambes furent entièrement recouvert d’une armure blanche impénétrable.

Les monstres se jetèrent sur moi tous en même temps mais je les repoussai aisément en invoquant un puissant blizzard les empêchant d’approcher. Puis, pendant que je les tenais à distance, je me mis à tirer des éclats de glace tout autour de moi.

Plusieurs explosions retentirent dans le silence de la nuit mais je restai sur mes gardes, sachant que le combat était loin d’être fini.

Lorsque la fumée créée par mon attaque se dissipa, je vis que les petits démons avaient été rejoints par un gros dragon mécanique verdâtre qui avait protégé les monstres de mes assauts.

Je grimaçai, comprenant que ce combat n’allait pas être aussi facile que prévu.

Comme d’un assaut coordonné, tous les petits infernoids se réunirent autour du gros et lancèrent une seule rafale de flammes noires droit sur moi. L’attaque était si imposante que je n’essayai même pas de l’esquiver et me contentai de lever mon épée devant moi en tant que bouclier.

Lorsque les flammes et ma lame s’entrechoquèrent, une violente onde de choc fit voler les débris des maisons dans tous les sens et moi-même je dus faire un effort considérable pour ne pas reculer tandis que l’attaque se heurtait à mon arme indestructible.

Poussant un cri de rage, j’utilisai mes ailes pour me donner plus de force et me mis à remonter le torrent de flammes, ignorant la douleur et la chaleur avant de faucher d’un seul coup tous les infernoids.

Evidemment, l’explosion m’envoya une fois de plus valser deux mètres plus loin mais j’utilisai mes ailes pour m’envoler au-dessus de la mêlée et attaquer le dernier monstre depuis les cieux.

-Absolute Zero !

Mon rayon glacé fusa vers le dragon qui ne bougea pas d’un pouce et se contenta de briller légèrement. L’attaque le toucha à bout portant mais, alors que je m’attendais à le voir au moins à terre, le monstre ressortit sans aucune égratignure, tout son corps entouré d’un halo d’électricité et, dans sa main droite se trouvait une lance semblable à celle d’Armageddon.

Je serrai les dents. Moi qui pensais pouvoir finir cet adversaire d’un seul coup…Apparemment, j’allais devoir déployer plus de puissance que prévu…

Mais, avant que je n’aie pu me concentrer, l’électricité entourant le corps du dragon s’éleva vers le ciel et fondit sur moi. Une fois de plus, je tentai d’ériger un bouclier de glace pour me protéger, bouclier qui cette fois ne fut pas suffisant et fut brisé en une fraction de seconde.

Je criai de douleur lorsque l’électricité parcourut mon corps. Je fus littéralement foudroyée. C’était comme si un éclair m’était directement tombé dessus et, paralysée, je tombai au sol dans les gravats, complètement sonnée.

Le dragon s’approcha lentement de moi et je tentai de me relever mais il n’y avait rien à faire, je n’arrivai pas à rester debout et je fus obligée de mettre un genou à terre, haletant.

-C’est terminé ; déclara le dragon d’une voix monocorde et tout aussi robotique que les autres infernoids.

Celui-ci leva sa lance au-dessus de moi et tenta de la planter directement dans mon cœur. Cependant, je refusais de m’avouer vaincue aussi facilement et, bien que paralysée, je frappai le sol avec mes mains, faisant jaillir de la roche une énorme stalagmite de glace juste en dessous du monstre et l’envoyant dans les airs.

Continuant sur ma lancée et profitant de la chute incontrôlée du dragon, je fis apparaitre juste au-dessus de lui une nouvelle série d’éclats de glace et projetai le tout directement sur le monstre.

Ce dernier s’écrasa dans le sol en créant un énorme cratère et, malgré la puissance de mon attaque, il se releva dans un cliquetis de rouages infernal.

Une goutte de sueur perla de mon front. En temps normal je n’aurais eu aucune difficulté à vaincre un monstre pareil mais j’étais loin d’être au meilleur de ma forme, surtout en pleine nuit et souffrant toujours de mes blessures contre Asuna.

Ma respiration était saccadée, l’une des plaies sur ma poitrine s’était rouverte et j’avais l’impression que tout mon corps était en feu. Je n’avais aucun doute sur mes aptitudes à battre cette créature mais je m’inquiétai sur l’état dans lequel je serais après…A ce rythme, je n’allais pas pouvoir rejoindre Hélios…

L’électricité parcourant le corps du dragon s’intensifia et fut bientôt assez puissante pour le faire briller aussi fort qu’une boule de feu. Tout autour de lui, les pierres commençaient à léviter, comme portées par l’électricité statique créée par ce monstre.


https://www.youtube.com/watch?v=vVYCU2dhwIY


Le dragon vert planta soudain sa lance dans le sol et je le sentis trembler sous mes pieds. Je tentai de m’envoler, pressentant un mauvais coup mais à peine eussé-je tenté de me relever que mon cœur rata un battement et que ma plaie se remit à saigner abondamment, me clouant au sol.

Je ne pus rien faire d’autre que de regarder une boule de foudre détruire tout ce qui se trouvait sur son passage avant de me heurter.

Lorsque j’entrai en contact avec cette chose, ce fut comme si le monde s’était arrêté autour de moi. Mon cœur s’arrêta de battre, je sentis ma plaie s’agrandir, mes bandages tombèrent, laissant le sang s’écouler abondamment sur le sol et me faisant perdre peu à peu connaissance.

Je ne pouvais plus rien faire. Même m’entourer d’un bouclier de glace était devenu impossible. Je ne pouvais plus compter que sur ma propre force. Il fallait que je fasse appel à la malédiction de Gariatron si je voulais me sortir de cette situation mais pour cela, je devais être seule en présence de mon ennemi. Les dommages collatéraux étaient bien trop grands…

-Ka…Ty…Articulai-je avec grande difficulté.

Derrière le monstre, je vis la petite fille reculer, la terreur se lisant dans ses pupilles tandis que le dragon se rapprochait lentement de moi.

-F…Fuis…


https://www.youtube.com/watch?v=hdh-3VH9K90


-N…non ! Rétorqua-t-elle en tentant de maitriser ses tremblements. Lau…Tu m’as donné des pouvoirs…Alors Ka…Je ne fuirai pas !

Je n’avais plus la force de parler davantage. Mais il fallait absolument que Katy s’en aille sans quoi, elle risquait d’être tuée si je libérais toute ma puissance…

-Tu es la deuxième personne à m’avoir donné des pouvoirs alors Kat…Alors je vais m’en servir pour t’aider, peu importe s’ils m’effraient ou non !

La…Deuxième ? Intérieurement, je m’étranglai et malgré ma situation, j’ouvris la bouche, incapable d’émettre le moindre son, interloquée.

La petite fille fragile arrêta soudain de trembler et poussa un cri de rage. Deux auras se mirent alors à envelopper son corps : l’une bleue comme la glace et l’autre…Brune comme la terre et je compris à ce moment là que je n’avais jamais eu besoin d’entrainer Katy…Car elle possédait déjà en elle un pouvoir tout aussi terrifiant que le mien…Un pouvoir rivalisant désormais peut-être même avec celui de Iori…

Alors que le monstre l’ignorait et se concentrait sur moi, Katy, d’un geste de la main fit s’ouvrir le sol devant lui et un déluge de pierres surgit de la crevasse, entourant le dragon comme une tournade. Celui-ci relâcha son attention et l’attaque qui me retenait prisonnière se dissipa aussitôt, me libérant. Sans perdre une seconde, je mis ma main sur ma poitrine et arrêtai le saignement avec un caillot de glace avant de tomber au sol, épuisée.

Le dragon hurla et tenta de se dégager mais, alors qu’il dissipait la tornade de roches en relâchant toute l’électricité de son corps, Katy leva son autre main et, glaçant l’eau à l’intérieur de la pierre, fit éclater celles-ci avec une violence inouïe.

L’armure du dragon fut transpercée de part en part sans qu’il ne pût riposter et explosa à son tour, soulevant un épais nuage de poussière et projetant Katy en arrière comme une vulgaire brindille.

Dans un dernier cri métallique, la créature s’effondra au sol tandis que son corps se disloqua en un millier de rouages et de boulons s’éparpillant sur le sol.

Grimaçant de douleur, je me relevai et pus voir la lueur dans les yeux du monstre disparaitre lentement, de même que l’électricité se faisant absorber par la pierre nue.


https://www.youtube.com/watch?v=ZKCCs9DNEJs


Cependant, je ne regardai pas plus longtemps l’agonie du dragon mécanique et me précipitai vers Katy qui semblait avoir pris un sérieux coup. Heureusement, lorsque je la pris dans mes bras, rien n’était cassé et elle n’avait aucune blessure. Elle était simplement sonnée par l’explosion.

La petite fille reprit rapidement ses esprits et aussitôt, je lui adressai un large sourire, pleurant à la fois de douleur et de joie.

-La glace…Je l’apprécie…Murmura-t-elle d’une voix faible.

-Contente que tu aimes mon petit cadeau, Katy ; lui répondis-je, heureuse.

Cependant, mon sourire fut de courte durée et mes plaies se remirent à me faire souffrir si bien que je fus obligée de poser un genou à terre. Une once de peur passa dans les yeux de l’orpheline en voyant mon état, et surtout constatant enfin ma blessure mais malgré la douleur déformant mon visage, je m’efforçai de sourire du mieux que je pouvais.

-Désolée, Katy…Mais on va devoir décaler notre départ d’un ou deux jours je crois…Déclarai-je faiblement. Mais dis-moi, tu m’avais caché que tu possédais aussi les pouvoirs de Terra…

-O.…Oui…Terra les donne à tous les enfants de l’orphelinat…Pour qu’on puisse se défendre…Désolée de ne pas l’avoir dit plus tôt…

Je soupirai. J’aurais dû m’en douter que la jeune femme n’allait pas laisser des enfants sans défenses dans le monde des esprits. Je m’étais vraiment donnée à fond pour rien apparemment. Mais bon, je n’étais pas mécontente d’avoir permis au moins à Katy de surmonter sa peur à défaut de lui avoir donné un moyen de se défendre.


https://www.youtube.com/watch?v=PxZov8-DBHo


Soudain, la nuit fut illuminée par une intense lueur provenant du ciel, comme si le soleil s’était levé et, levant la tête tout en plissant les yeux, volant à une dizaine de mètres au-dessus de nous, je vis l’ombre d’un grand dragon rayonnant tandis qu’une petite silhouette s’en détacha et tomba au sol dans un cliquetis de métal caractéristique de la personne portant l’armure émettant ce bruit.

Katy leva également timidement la tête pour voir le corps imposant d’un homme, portant une cape pourpre ainsi qu’une armure dorée et une couronne sur la tête. A sa ceinture pendait une épée incrustée de joyaux tandis.

L’homme se retourna vers moi et me lança un sourire amusé tout en se tapant fièrement le torse.

-Ne t’inquiète pas ma chère Laura, la cavalerie est là ! Moi, Hélios, le seigneur soleil d’Héliopolis, suis venu à ta rescousse !

-Hé…Lios ? Répétai-je, interdite.


https://www.youtube.com/watch?v=m-EesfSYjuI&t=


-Oui, c’est mon nom et je l’ai annoncé pour être sûr qu’il n’y aurait pas de confusion donc inutile de le répéter ; continua le roi en se grattant sa barbe de trois jours. Est-ce que ces infernoids t’auraient plus amochée que je ne le croyais ?

-Eh, j’ai bien le droit d’être surprise non !? Répliquai-je en haussant le ton, déjà énervée par Hélios après seulement une seule phrase. Vous étiez censés surveiller les Qliphorts et vous arrivez après la bataille la bouche en cœur ! Est-ce que je peux savoir ce que vous fabriquiez ?

-Oh, que d’indiscrétion ma chère Laura, un homme a bien le droit d’avoir une vie privée aussi, n’est- pas ? Continua-t-il avec un sourire niais tout en haussant les épaules.

Pendant un instant, j’en oubliai totalement mon état déplorable et me souvins à quel point ce type pouvait m’exaspérer lorsqu’il s’y mettait. Mon visage dû devenir rouge de colère et de la fumée devait certainement sortir de mes oreilles car Katy recula légèrement.

J’allais répliquer quelque chose de cinglant à cet abruti qui se contentait de regarder les ruines de la ville des esprits en penchant la tête sur le côté, mais il reprit la parole avant que je n’en aie eu l’occasion.

-Enfin bon, je vous expliquerai en chemin si je n’oublie pas. Cet endroit ne me parait pas bien sûr.

-Non, vraiment ? Qu’est-ce qui vous fait dire ça ? Raillai-je.

-Tu me sembles de bien mauvaise humeur ma chère Laura, est-ce qu’il s’est passé quelque chose ?

Je fus tellement choquée par l’aveuglement ; ou bien la bêtise, d’Hélios que je ne réussis même pas à me mettre réellement en colère et me contentai de le regarder avec des yeux ronds.

-Je vais prendre cela pour un oui ; déclara Hélios d’un ton totalement neutre face à la situation. Et sur ce, allons-y, je ne tiens pas à rester ici plus longtemps.

-Une minute, aller où premièrement ? Vous ne savez même pas ce qu’il se passe et vous voulez vous rendre je ne sais où ? M’étranglai-je.


https://www.youtube.com/watch?v=8zj0eWxRYU4


Soudain, le visage d’Hélios perdit son innocence et sa bonne humeur pour faire place à une mine sombre et grave.

-Je ne sais pas ce qu’il se passe dans les détails, ma chère Laura. Cependant, puisque j’ai échoué, je peux aisément deviner la situation actuelle. Pour te dire la vérité, je reviens juste du Sanctuaire céleste…Ou du moins ce qu’il en reste et ce n’est vraiment pas beau à voir.

-Et…Terra a disparu avec tous les autres…Couina Katy dans son coin, légèrement effrayée par Hélios.

-Justement, j’en arrive au point qui m’a fait venir à votre rencontre, en plus d’avoir été prévenu par Gariatron que cela n’allait pas bien fort pour toi, Laura évidemment : Terra et les autres sont tous à la forteresse originelle…

Je poussai un soupir de soulagement en entendant cela mais je m’étais réjouie trop vite car Hélios n’avait pas encore terminé sa phrase.

-Tous…sauf Marie.




http://forum.duelingnetwork.com/index.php?/topic/157103-the-wrap-up-red-lust-circuit-series-miami-edition/#entry2134192
le bon temps…

Pages : 1 2 3 4 ... 10 11 12 13

Partenaires


YugiBazar Ludis Factory yugiohcardmarket.eu Battle City Alpha