Bienvenue visiteur, pour poster sur ce forum vous devez vous enregistrer.
Présentations Flux RSS Recherche
Pages : 1 2 3 4 5 6
[Fic] le roi des duels
nam23
Membre
Messages : 97


haut haut de page
[Fic] le roi des duels posté le [07/08/2015] à 21:46

Le chapitre du mois, que vous ayez pesté contre son retard ou que vous n'en aviez cure est arrivé!


Personnages et résumé



Spoiler :


Leo Fudomotoun garçon énergique qui a obtenu le pouvoir des cartes légendaires "monarque". Il possède un bon niveau de duel.Il a tendance a devenir renfermé


Jessica Dupont un génie du duel et une psycho-duelliste passioné de tir. Elle possède un coté taciturne mais est sociable


Victor Atlas Un puissant duelliste américain, descendant de Jack Atlas


Akiss : un garçon mystérieux en lien avec Jessica


Catherine Mathercol Une duelliste puissante qui semble savoir en beaucoup


Sarah

Un membre de l'équipe de France pour le championnat Caribéen: c'est la plus vielle mature du groupe(18 ans)


Les jumeaux Leon et Regis

Les capitaines de l'équipe de France


Resumé:Durant la deuxième journée d'épreuve du championnat Carïbein : Leo et Fanny se sont fait attaquer par un robot devenue fou, et cela à cause d'un virus intentionnellement implanté dans la machine. Pendant ce temps, Nail, attiré par quelque chose, à disparu dans Kingston. Et Leo ne tarda pas à le rejoindre .Ses compagnons le cherchant, ils découvrent qu'il aurait attaqué des participants du tournoi, et notamment Amina, dans le but de récupérer les "cartes" avec une violence inouïe, et surtout une mystérieuse partenaire. Ils subissent donc les foudres du public et des participants, en particulier Jessica, qui se dresse contre cette injustice. Elle livrera ensuite un terrible duel contre la vice-capitaine de l'équipe américaine, qui tente de la battre/la tuer pour récupérer Odz. Elle finit par triompher, mais l’accalmie n'est que de courte durée…



Chapitre 23 Réminiscences (1’ere partie)



Spoiler :


Opening (Le premier self-made): https://youtu.be/j13AMNPgs2A


Il y’a 2 mois (musique : https://youtu.be/A31IecLIXe8)

Un homme marche d’un pas confiant, avec un sourire en coin, entouré de 4 gardes du corps : les siens, à ses côtés, et ceux du maître des lieux. Ou plutôt maîtresse des lieux. Nous sommes en Bolivie, et ce personnage atypique ce dirige dans le bureau présidentiel.

-Bonjour »dit-elle par politesse

Il salua tous les présents. Car cette salle contenait également les chefs des gouvernements Colombie, Chilien, Paraguayen et en Argentin. Cette élite de l’Amérique du Sud n’est pas présente aujourd’hui que pour le rencontrer, mais il est une des grandes raison de ce rassemblement

-Bien expliquer nous. »Dis le Chilien d’un ton calme

L’homme s’assis. Et garda le silence. Ces hôtes s’en énervèrent, et ce lança finalement au moment où il allait ouvrir leur bouche pour le sommer de le faire :

-Nous sommes…

Clap ! La porte s’ouvre bruyamment, laissant entrer les gardes du corps de toute l’élite présente ici

-Madame la présidente !

-Monsieur !

-Monsieur !

–Madame !

– Que se passe-t-il ! Gardez votre calme messieurs ! »Dirent t’ils à intervalles diffèrent, ajoutant à la panique naissante. Ils gesticulèrent tous sans pouvoir apprendre, comprendre ou dire quoi que ce soit, et cela pendant 10 minutes, jusqu’à ce qu’ils s’épuisèrent eux-mêmes et reprirent leur sang-froid. Le seul à ne pas avoir été décontenancé était notre homme, qui s’était simplement levé.

Inspirant un bon coup la présidente dit

-Chuck, qu’est ce qui se-se passe. Parle clai-clairement

Soupir. L’homme svelte, pris son smartphone (normalement éteint en service mais qu’il avait rallumé pour l’occasion et tapa dessus sans piper mot. Après quelque tapotement sous les regards nerveux de personnes au bord de la crise de nerf, il montra un texte à l’assistance

-« Mr le président, je vous envoie ce message et espère que votre garde du corps la recevra. Il s’agit d’une urgence : A 13h40, 3 hommes se sont présenté afin de rencontrer le premier ministre. Leur présence était attendu : l’audience hebdomadaire du. Entrant dans son bureau avec seulement lui, moi, et sa garde rapprochée, ils discutèrent de l’écologie et de revendication à tendance de gauche. Puis, au moment d’une blague, alors que la réunion semblait finir, ils assommèrent brutalement les gardes du corps, avec l’aide de l’un d’eux et nous menacèrent avec une arme. Ils lui ont ensuite commandé d’ouvrir CE QUE VOUS SAVEZ et ils passèrent ainsi une à une les sécurités, le tout dans le silence. Et maintenant ils attendent… Je ne sais pas ce qu’ils veulent mais vous devez intervenir !

Fin du message. Toute la salle est horrifiée, plus spécialement le président argentin

-Excusez-moi. Je vais devoir rentrer dans mon pays…

-Non. »Dit Chuck. « Vous ne pouvez pas. »Et les gardes du corps de l’intéressé acquiescèrent.

-Ecoutez nous attentivement. Cette scène n’est pas unique. Dans le pays d’origine de chacun des chefs d’états invités ici présent, des attentats visant les sièges des gouvernements se sont produit, et ce avec le même mode opératoire. Cependant vous ne devez en aucun cas revenir au pays dans ces conditions, nous ne connaissons pas assez la situation pour pouvoir assurer votre sécurité. Parce que ces attaques ciblent les gouvernements, et qu’elles ont manifestement des alliés à l’intérieur de celui-ci, ce n’est pas l’œuvre de personne isolé mais bien de groupes organisés à gros moyen dont nous ignorons les intentions exactes, bien que l’on présume que ce soit des tentatives de coups d’états.

….Les partis concernés retinrent leur souffle, et déglutirent.

-En conséquence continuer votre réunion. Nous avons averti les forces spéciales de vos pays et vous serez informés…

Fuit ! Fuit ! Fuit ! Fuit ! Fuit ! Fuit ! Fuit ! Fuit ! Fuit ! Fuit !

Hmf ! S’étouffèrent tous les gardes du corps présent ; ils se tordirent en se tenant le cou, avant de s’écrouler en quelques secondes. Sur leur corps se trouvait une aiguille. Et les coupables étaient les gardes du corps de notre mystérieux et lui-même ; tenant dans chacune de leur mains des sortes de pistolet, qui avait tiré ses aiguilles incapacitantes

-Oh ne vous inquiétez pas ils ne font que dormir. A leur réveil ils oublieront tout.

Les chefs d’états tentèrent de sortir mais le passage était bloqué par les assaillants. Leur chef lui restait stoïque

-Commençons donc les négociations. Comme l’as dit ce cher Chuck, vos pays ont été touchés en plein cœur, mais vous devez garder la tête froide

Ndt »Cela signifie qu’il devrait éviter de se prendre une balle… dans la tête.. d’une arme à feu.. Z’avez compris ? Bref je me tais »

-Faites donc le choix de la raison ! Car le commanditaire n’est autre que moi !

Stupeur. En effet, notre larron que l’on va appeler M. Gaol a fait infiltrer, dans ce siège comme dans les autres du personnel acquis à sa cause. C’est ainsi qu’ils ont pu passer la sécurité

-Ne pensez même pas à me tuer, car je porte un dispositif (il montre son torse) qui ordonnera à mes hommes de lancer vos bombes sur tout le sud des USA !

-…Mais enfin ;;; Si vous le faites, nous diront…Que ce n’était pas nous…

-Oui c’est cela.

Même avec des excuses, une agression nucléaire (la bombe de l’Argentine) ou même avec d’autre missiles(les autres pays) fera réagir les USA au quart de tour provoquant ainsi l’anéantissement nucléaire des pays sus-cité. Tous le comprennent

-Parlons affaire. Je…

Il exposa son projet. D’une simplicité, mais aussi d’une complexité et d’une maitrise sans pareille ; cet homme est un génie, et s’il réussit, il sera le plus grand le plus grand des conquérants; il oblige tout simplement à choisir entre changer le monde ou se faire anéantir. Dominer ou mourir. Après il partit ; Il avait remporté les négociations sans même donner quoi que ce soit. Il a ensuite appelé ses mercenaires, qui s’enfuirent, le tout sous le couvert des forces armés des pays concernés (admettre que leur sécurité est fragile serait une mauvaise idée. De toute façon il n’aurait rien perdu aujourd’hui, qu’il mette à exécution ses menaces ou non. Et il sait que ses nouveaux partenaires garderont le silence et le suivront, en partie grâce au piège qu’il leur a tendu mais aussi car ils ont à y gagner. Il n’y pense déjà plus et va vers d’autres cieux

Le monde appartiendra à ceux qui œuvreront pour.



Sombre. Je ne vois rien ici. Qu’est-ce que je fais la…Ou suis-je. AH je sais ; je l’avais oublié depuis un bon moment mais je suis Leo. J’ai perdu. J’ai fait le con. Et je suis maintenant en enfer. Il y’a ce qui me semble une éternité, j’étais encore dans mon monde. Et j’avais compris quelque chose. Mais cela n’as plus d’importance. Tient ç’a me rappelle quand Jim était devenu fou

« Je m’étais évanoui après que j’avais battu Gorz, l’esprit de carte qui contrôlait mon ami, mais avait réussi à rentrer dans mon âme, ce fut la que je passa ma convalescence. Je m’étais retrouvé dans ma chambre d’âme. Quel bordel : plusieurs objets me rappelant des moments heureux comme des photos animées à la Harry Potter mais aussi des mauvaises actions don j’ai des remord, ou encore d’autre effroyable comme une peluche affreuse qui symbolisait toute mes peurs, et surtout celle de mourir. Cet objet la était nouveaux et avait la forme d’une flaque de poison monstrueuse, mais je sais qu’il va rester la pour un moment. Dans la partie arrière il y’avait 3 personnages : Gorz, L'Émissaire Des Ténèbres et ces deux-là, en jaune et en noir. Gorz était allongé par terre, se tordant de douleur (normal avec ce que je lui avais fait). Je m’approche d’eux, en ne sachant trop qui fixer, de mon ennemi à enfermer au deux inconnus. Mais au vu de ce que gorz pouvait faire, je décida de m’occuper de lui en premier.

-Eh Illumiknight ! Ramene-toi!

Il venit. Et il écarquilla les yeux (enfin il l’aurait fait s’il en avait encore…)

-C’est qui eux ?!

-Qu’est-ce que j’en sais !

*-Hum ! Merci de nous ignorer. Ce n’est pas bien » dit celui en jaune

-Batard. »se contenta de dire celui en noir.

-Hum, désolé. Euh qu’est-ce que vous foutez la ?

-Votre langage est grossier… »Commença le jaune

-« Ta gueule le chinois » le coupa le noir

-Je ne suis pas…

-Euh stop ! Présente-toi en jaune !

-… Bref. Mon nom est Kuraz le Monarque de la Lumière.

-Comme les cartes que je viens d’utiliser ?

-C’est ça pauvre buse » dis l’autre

-Et lui c’est Delg le Monarque des Ténèbres.

-J’ai l’impression de vous connaitre… Mais d’abord expliquez-moi pourquoi vous les monarques êtes apparu et m’avez sauvé la mise tel un auteur de fiction.

-Pour rien.

Hein ?

-Il a dit pour rien débile !

-Alors pourquoi ? » Demanda Illumiknight

-Réfléchissez un peu. Que sont la lumière et les ténèbres ? Le bien et le mal ? Rien d’autre que des concepts ressentis uniquement par des êtres vivant dotés de sensibilité comme les éléphants ou les hommes. Un crocodile ne voit rien de mauvais à manger un poisson qui passe… c’est sa nature. C’est donc en plus une notion subjective. Mais même dans ce cas, pouvez-vous me dire QUE CA N’EXISTE PAS ? NON ! » Dit Delg

Il a certainement raison, mais pourquoi s’écrit-il ?

-Vous ne pouvez pas le dire parce que vous y croyez. Et peu importe pourquoi, ce sont des concepts imprimé dans vos petites têtes. Et ils existent donc ! Car ils ont un nom, ont des notions associés, créant des réseaux mentaux chez les individus, sont échangé par la communication et font agir et réagir les gens. Sans même faire appel à des notions religieuses ou morales, le bien et le mal existent, sous forme de connexions cérébrales, sociales, d’actions et de croyances. Et nous en somme l’incarnation. Nous sommes un peu présent chez chaque personne, avec l’un qui domine l’autre selon les cas, voir avec un seul d’entre nous ! Mais nous sommes presque toujours diffus, incapable de former une conscience identifiable et ce même chez les personne très bonnes ou mauvaise, ou connaissant très bien le sujet. Cette fois, nous y sommes parvenus

-Ah ouais, et comment ? E st-ce que ça veut dire que je suis l’élu ? Et est-ce que vous êtes « fixés » sur d’autres personnes ?

-Tu n’es certainement pas l’élu, c’est totale… ! »commencait Delg

-Si tu veux, mais sache que l’on ne t’a pas choisi, du moins pas consciemment. On ne sait pas si il y a d’autres cas comme toi »le coupa Kuraz

-Vous voulez dire que, des conditions particulière…vous aurait fixés sur Léo, et vous ne les connaissez pas ? »Supposa Illumiknight

Depuis quand t’est aussi intelligent ? Et pourquoi tu les aide à gâcher mon moment de gloire

-Plus important il faut s’occuper de celui-là »nous rappela Kuraz

En effet Gorz commençait à reprendre ses esprits, à bouger, ralentit par la douleur et exhalent une substance rouge visqueuse et exhalent une forte chaleur.

-Et comment je fais-ça ! » Paniquais-je

– Calme-toi ! Tu me fatigue/réfléchis tonnèrent les deux

-…

-Voici comment tu peut le sceller : crée une « chambre dans la chambre » avec la partie sombre de ton âme et gorz à l’intérieur. Ensuite enchaîne gorz à celle-ci. Enfin éloigne tout en la connectant cette chambre à ta partie « bonne »

Simple. Enfin, si j’étais shaman.

-Ah. Et comment on fait ça ?

UH ! Il m’attrape l’épaule et je sentis un afflut de connaissance en moi

« Maintenant tu sais comment. Rappelle-toi que ce n’est pas de la magie : Il s’agit de ton âme, donc elle peut changer à ta guise, cependant, toute modification faite affectera ton caractère. En clair, tu ne peux changer ton âme et accomplir ce que je te dis qu’en te résolvant à changer vraiment, dans notre cas, à mette toute ta noirceur dans les recoins de ton âme. Si un jour tu te laisses aller à laisser tes noirceurs resurgir, et par la j’entends tes vices mais aussi tes hontes et regrets, alors gorz resurgira aussi. Ne l’oublie pas. »

Je m’exécutai. Je me mis à nier toute mes « noirceurs » et ainsi j’ai pu sceller gorz comme précédemment dit. Et en conséquence, ma personnalité a changé, au sens où je laissais moins transparaître mes doutes qu’avant et les enfouissait au plus profond de moi. Cela avait marché. Jusqu’à le disparition de Nail, ou j’ai largement perdu mon calme et ou gorz a commencé à suinté en moi. Mais je réussis à le repousser. Je le dis pour que vous voyez-bien que je ne me cherche pas d’excuse. J’ai agi de mon propre chef, et la conséquence st que je suis maintenant au royaume des ombres. Avec Gorz contrôlant mon corps



Salut tout le monde. C’est encore moi, ouais le mec avec un nom inutilement pompeux, le transcripteur. Je ne vais pas vous faire chier a vous parler plus longtemps, alors passons au fait

Des balles fusent sur le sol, et une brume apparaît aux yeux de la cible, entourant une zone mouvante de la taille d’un quartier. Des bruits de paniques exsudent des maisons voisines qui se barricadent, et avec leurs habitants prenant des armes diverses, du fusil de chasse au couteau, regardant dans un trou de serrure ou se terrant dans un triangle de survie. D’autre part, il y a 3 hommes, deux situé sur le toit de deux bâtiments assez bas et un dans un quad. Les deux snipers portent un fusil de guerre mitrailleur et le quadiste a une arme de poing. Il roule et regarde autour de lui : Ca cible n’est pas en vue. Après avoir roulé sur une certaine distance il conclut qu’elle se cache dans un bâtiment et commence à les écumer un par un. La duelliste tireuse d’élite est ainsi au prise à ce qu’elle avait l’habitude de commander pour gagner. Elle transpire et fixe la porte de sa cachette, attendant l’inévitable arrivée de ses poursuivants…

…Jessica(https://youtu.be/u9NStVkSCuk)

Est-ce que j’ai vraiment besoin d’expliquer que je passe une journée de merde ? Non.

« Ecrasez ! » me tanne Gorz. Va tu te taire oui ou…Euh attend. Maintenant que tu le dis c’est

« Fait le !» Non. Je ne …Au merde encore des coups de feu ! Mais je…

« Un seul sortiras vivant et ce sera moi ! »De quoi tu parles ? Ah oui, la brume. Les duels des ténèbres marchent aussi pour les fusillades ? Ça veut dire…

« Tue les !» Non c’est mal ! Mais si je ne le fais pas c’est moi qui y passe. Je n’ai pas le choix

« On a toujours le choix. Donc donne-moi le contrôle ! ».

La ferme ! Je te l’ai déjà dit : tu ne me contrôleras jamais, et ne fera jamais rien sans mon accord ! Ton pouvoir est à moi !

« Non ! » Si !

J’entra ensuite dans la chambre ou Odz il réside et commença a l’escalader. Il gigote pour que je tombe, tente de m’attraper mes échoue. Finalement, je suis sur sa nuque et crie

« Tu vas m’obéir ! », lui cris-je en déchirant sa chair avec mes dents, jusqu’au l’os. J’arrache d’un coup ce que je sais être la moelle épinière d’Odz, et prend place dans le trou créé. Les nerfs s’attachent à moi et je me sens si proche d’Odz que je peux le faire bouger. Tout est prêt. Retour à la réalité. Je le sens. Son pouvoir afflue en moi. Ma haine envers eux, déjà présente devient une soif de sang inextinguible. Mes bras, non tout mon corps gagne un supplément de muscle me faisant ressembler à une mini culturiste. Et j’ai horriblement mal à la tête, comme si des cornes y poussaient. Je me mets en position et bondit sur le mercenaire armé qui avait surgit dans ce magasin de bijoux fermé dont j’avais indiscrètement forcé l’entrée. Il est happé par ma force… Que c’est bon. On va pouvoir s’amuser… Ah non il n’as plus de têts. Bon ou sont les autres.

…Dans le stade

La foule regarde à travers les écrans les matchs, blablate, va au toilette et s’ennuie. Elle a vu le prince archdemon, dès le début des combats se faire agresser, puis riposter dans un duel d’une puissance inouïe. Son adversaire, pourtant compétent, perdit donc honteux mais en vie. L’envie, la foule en a surtout de voir cette provocatrice française se battre, pour voir si sa tirade de toute à l’heure n’était qu’une fanfaronnade. Ces gens n’était pas le mal incarné, allait au travail et ne faisait en temps normal presque aucun délit. Ils regardent les duel afin de passer un bon moment et sont donc très déçu de ne voir plus de combat : les caméras de la ville ont été coupé. On crie au remboursement. Mais ils obtinrent tout autre chose : une prise d’otage

-Que personne ne bouge !

…Jessica

J’entends des bruits de saut et voit mon ennemi : Je fais mine de courir, mais au moment où il arme son tir, je traverse les 5 mètres de haut qui nous séparent et lui saute à la gorge, encaissant sans broncher sa balle sur mon bras. Pauvre enfant : laisse-moi t’étrangler d’une main. Laisse-moi prendre ton arme, tiré sur les roues de ton collègue qui s’enfuie, avant de viser la tête. Laisse-moi…

-Ah ah ah ah ah ah ! Bien fait !

Hein ?

Est-ce-que j’ai vraiment fait ça ? J’ai… crée trois cadavres

Beurh vomis-je. Je suis un monstre.


-Toi gagnante, veut tu leur a… »Dit en apparaissant de nouveau l’entité noire de tout à l’heure. Je ne veux pas d’ê

-Ta gueule et casse-toi !

-Bien » et il partit, emportant les cadavres de mes victimes.

Désormais, seul le silence me tient compagnie. « C’est rien » me dis-je. Il faut me lever. Allez. Je dois rentrer. Au diable le sang, au diable Leo et sa copine, au diable…

-Jessica. »dis un garçon qui apparut dans mon dos, 5 minutes après ma mise en route

Une voie entre un homme et une femme. Des cheveux dresseur sa tête. Un blouson arlequin sur une allure de basketteur ;

-Ouais salut Akiss.



J’entends Gorz parler à travers moi, mais je ne comprends rien. Si seulement j’avais réfléchi…

« J’analysais le code source du robot qui nous avait attaqué, moi et Fanny. Sauf qu’on (moi et Hector) n’y comprenait rien. Et Hector eu une idée lumineuse : « Et si on cherchait dans le deep net ?».Comme on était plutôt méfiant à propos de ça, Hector pris un vieil ordinateur personnel que personne n’utilisait dans sa famille et le connecta au deep net grâce au navigateur LOCKI. Il chercha les plans « normaux » du robot. Ceux –ci ne sont normalement pas diffusés par les entreprises, mais il y a toujours des petits malins qui démontent les appareils pour livrer leur fonctionnement sur le net. En général, ils font payer l’accès à ses plans, et ceux-ci servent pour des contrefaçons, mais l’on a eu la chance qu’il existe une version gratuite. On a ainsi eu accès aux programme normal des robots, qu’on a comparé avec le programme récupéré : Il en sortait qu’on avait rajouté des mouvements de combat (car les ajouts ne concernait que les moteurs) imités par le fait de ne pas tuer « (Une limite de force programmé, et un « état » de la cible enregistré à ne pas dépasser pour frapper). J’ai remercié Hector pour son aide en ne lui expliquant qu’une partie de l’histoire. Ce sera pour après.

J’avais peu de suspect : Matercoll et les ZR. Vu la complexité du programme, il n’aurait pas pu être programmé en peu de temps, et donc j’exclus Matercoll, car l’on s’était battus tard dans la nuit, et c’était donc impossible qu’elle soit responsable, avec seulement pour elle moins de 10 heures. Les Zr étaient donc coupables. Ils ont dû vouloir me blesser pour ensuite récupérer facilement mes cartes : La nuit dernière m’avais donné la preuve que le duel n’étais pas la seule méthode « d’extraction » et que l’on pouvait extraire la carte par un combat avec la force brute des « cartes ». Ils sont surement infiltrés chez les organisateurs du tournoi et ont surement de gros moyens. Comment pouvais-je faire face à ça ? J’ai alors pensé : il faut que je rassemble les pouvoirs des cartes légendaires. Seul. Pour pouvoir empêcher que d’autre comme Fanny soit impliqué, pour protéger Jessica de cette violence qu’elle n’a jamais voulue. Pour être honnête, je l’ai vu inutilement comme une chose fragile et l’ai ignoré. Et- j’avais envie de revivre « ça ». Cette excitation que j’ai ressentis à chaque duel ou je risquais ma vie, ce pouvoir que je voulais utiliser encore et que je voulais augmenter me firent prendre ma décision. J’allais chasser. Tout seul. La nuit, j’irais attaquer le plus de possesseur de cartes possibles, en commençant par Matercoll. La nuit, j’enfourcha ma D trottinette en toute discrétion et partit en ville.

J’activai, mon D-gazer et utilisa la fonction de localisation de duelliste. Par chance elle n’avait pas éteint le sien et je la localisa grâce à la fonction « recherche de duelliste ». Elle était dans un centre commercial avec le reste de so équipe, et semblai s’amuser. Je la fila de loin. Je marchais ou elle marchait, restais à deux magasin de ceux où elles étaient. Je n’entendais rien à ce qu’elles disaient, mais elles papotaient et ricanaient. Pendant 30 minutes je, avant qu’elle se décide à aller au toilette. Enfin je vais me la faire (« C’est exactement ce que vous croyez, et exactement le contraire bande de pervers.)

J’entre discrètement. Maintenant que j’y pense, c’est une chance inouïe que je n’est été vu par personne, même par les occupantes des toilettes. Et pour cause, il n’y avait qu’une personne, ma cible, me faisant face

-Eh !?

-Pouvoir du monarque

Les monarques en moi, comme toutes les cartes légendaires peuvent me prêter leur pouvoir. Et dans cette famille j’appelle le bras de Zaborg, le Monarque du Tonnerre, qui se matérialise, superposé au mien sous forme d’un éclair.

-Les 10000 milles oiseaux !(oui je rêvais de la placer celle la)

Je la chargea, d’un coup de poing, la plaquant contre le mur, avec l’électricité contractant ses muscles. Puis j’arrêta l’électricité, tout en la maintenant immobile

-Pas mal

Elle a disparu

-Arh !

Maintenant c’est moi qui me retrouve plaqué au mur, par un monstre dont elle tient la carte

-Comment sal… !

Elle ne répondit pas. Son monstre m’agrippait le coup maintenant et m’étranglait

-Urgh !

De l’air. De l’air de l’air de l’air de l‘air ! de …

Ptain… Je suis en train de mourir… non… Non !

Je vais te détrui… AAAH !

Je relâche d’un coup l’énergie de mes monarques, me permettant de me libérer Je suis sauvé. Vite position de combat, main droite devant, pied fléchis, concentration maximale ! Mais mon adversaire fait de même, guettant une occasion. Réfléchis, Réfléchis, Refle…

-Eh, tu sais qu’on devrait arrêter ça

-J’en ai pas l’intention, viens je t’attends.

L’on se fixa pendant environ 10 secondes, mais ça m’as semblé être une éternité

-Tu cherche les cartes n’est-ce pas ? Tu veux combattre ceux qui ont trafiqués le robot qui s’est battu contre toi n’est-ce pas

Pourquoi elle peut lire en moi aussi facilement ?

-Ouais… Et alors ? Et puis toi d’où tu me sors tout tes tours ? Tu ne vas pas me dire qu’il s’agit…

-Non. C’est le pouvoir de la magie noire

Au point où j’en suis, pourquoi s’en étonner ?

-Je te propose quelque chose : ce soir, l’on attaque tous les possesseurs de cartes que l’on croise, ensemble ; tu accepterais car ça augmente tes chances de réussite. Je veux cela car tes pouvoirs sont bizarres, et pour commencer ma chasse un peu plus tot.

Mmmmm…

-Relâche ta pose doucement et je fais de même. »Dis-je

Elle la relâcha complètement, et je fis de même désappointé par sa confiance en elle. Je la fixai et dit

-On commence par qui ?

-Les membres de mon équipe

Voilà comment cette nuit à commencé

Ending : https://youtu.be/sF0QLtk3YH0




duelliste dresseur et joueur moyen, mélomane et artiste à ses heures
auteur de cette fiction(http://www.otk-expert.fr/forum/?action=viewtopic&t=7807)

nam23
Membre
Messages : 97


haut haut de page
[Fic] le roi des duels posté le [12/09/2015] à 22:06

Le temps est venu…

Personnages et résumé



Spoiler :


Leo Fudomotoun garçon énergique qui a obtenu le pouvoir des cartes légendaires "monarque". Il possède un bon niveau de duel.Il a tendance a devenir renfermé


Jessica Dupont un génie du duel et une psycho-duelliste passioné de tir. Elle possède un coté taciturne mais est sociable


Victor Atlas Un puissant duelliste américain, descendant de Jack Atlas


Akiss : un garçon mystérieux en lien avec Jessica


Catherine Mathercol Une duelliste puissante qui semble savoir en beaucoup


Sarah

Un membre de l'équipe de France pour le championnat Caribéen: c'est la plus vielle mature du groupe(18 ans)


Les jumeaux Leon et Regis

Les capitaines de l'équipe de France


Resumé:Durant la deuxième journée d'épreuve du championnat Carïbein : Leo et Fanny se sont fait attaquer par un robot devenue fou, et cela à cause d'un virus intentionnellement implanté dans la machine. Pendant ce temps, Nail, attiré par quelque chose, à disparu dans Kingston. Et Leo ne tarda pas à le rejoindre .Ses compagnons le cherchant, ils découvrent qu'il aurait attaqué des participants du tournoi, et notamment Amina, dans le but de récupérer les "cartes" avec une violence inouïe, en compagnie de Catherine Mathercoll une jeune fille enigmatique. Ils subissent donc les foudres du public et des participants, en particulier Jessica, qui se dresse contre cette injustice. Elle livrera ensuite un terrible duel contre la vice-capitaine de l'équipe américaine, qui tente de la battre/la tuer pour récupérer Odz. Elle finit par triompher, mais l’accalmie n'est que de courte durée…



Le chapitre



Spoiler :


Chapitre 24, Reminescences(2ème partie)

Opening : https://www.youtube.com/watch?v=j13AMNPgs2A

Jessica


https://youtu.be/iN-TpGIyZuo

-Salut Akiss

Il s’approche de moi

-Je ne pense pas te revoir aussi tôt

-Et moi je t’ai déjà dit que je ne veux plus te voir.

Il ne releva pas et s’approcha.

-Eh bien je savais que tu réagirais comme ça

…La première nuit de compétition

Je pressai ce numéro, que j’aurais tant voulu oublier

-dooooong, doooooooooooooong

C’est lui

-Jessy? Comment ça …

-S’il te plait ne joue pas à ça. Qu’est-ce que tu veux ?

-…Pff…Très bien. Je suppose que c’est ce que je mérite ?…Te souviens-tu de ce que je t’ai dit sur ma famille ?

-Que ton père est un homme d’affaire toujours en mouvement. Que tu as toujours vécu avec lui et que tu ne connaissais pas ta mère. Que vous êtes originaire de Corée du sud mais que vous n’êtes jamais restés plus d’un an au même endroit. Et …

-Alors ?

-Arrête de compléter mes phrases,

-OK, Ça ne m’ait plus permis.

-Non ça ne l’ait plus

– De toute façon je ne vais pas te faire le coup du « j’étais méchant parce que on ne s’est jamais occupé de moi.»

-Tant mieux, ce serait trop simple.

-Je ne t’ai jamais menti. Je vis avec mon père et c’est un homme d’affaire. Je ne connais pas ma mère et je ne te le dis pas pour faire la comère…

-Accouche au lieu de faire des poesie de merde!

Arrete de te moquer de moi, espèce de …

-J’arrête. Mais avant que je parle, pourquoi crois-tu que je t’appelle

-……

Si je le savais je ne t’aurais pas appelé, salaud !

-Pas de réponse n’est-ce pas… En bref je suis arrivé dans ta ville et est intégré ton collège. Pour moi ce n’était qu’une énième rentrée avec des inconnues. Et puis tu m’as vu et est tombé amoureuse.

J’aurais aimé vouloir le contredire mais il a raison. Rétrospectivement, ce n’était pas le plus beau garçon que j’ai vu et je suis tombé sous le charme sans raison. Mais c’est toujours dans ma tête unn moment spécial

-Tu es venu me parler et on a fini par sortir ensemble. C’était la deuxième fois pour moi, et je pensais que ce n’étais pas une bonne idée de m’attacher à toi alors que je ne te verrais plus. Mais je me sentais bien avec toi. J’envisageais même de demander à mon père de me laisser rester ici en pension.

-Tu étais si gentil. ;

Tu m’as fait mal…

-Et ce n’était pas de la comédie. Quand tu m’as parlé d’Odz, j’en ai parlé à mon père

-Ah oui et pourquoi ?

-Parce que en dehors de ses affaires, il est passionné et de duel de monstre et d’ésotérisme. Comme c’est long, ne m’interrompt pas. Le fan d’occulte qu’il est m’a toujours parlé de ce qu’il faisait, dans tous les domaines. Il m’a dit que dès qu’il le pouvait il déléguait ses responsabilités pour se mettre à la recherche de « choses curieuses ». Vers mes 8 ans il en a découvertes qui l’ont marqué à tout jamais. Des cartes de duels de monstres, possédant une volonté et des pouvoirs. Dès lors ce fut une part prépondérante de ses obsessions. A chaque fois qu’il le pouvait il m’en montrait. Je ne le croyais pas totalement mais je reconnaissais qu’elles n’étaient pas ordinaires. Et j’ai fait le lien entre ses cartes et toi. Je lui ai posé les questions « Comment obtiens-tu ces cartes ? » et il m’a répondu « Je les trouve parfois dans des ruines, et parfois dans des musées ou avec des personnes, et je m’en empare. » « Pourquoi ? » « Parce qu’elles sont la force, une force que je veux plus que tout. » « Ne te déplace tu jamais spécialement dans le seul but de les récupérer, et ne les cède tu jamais? « Oui, je l’ai fait plusieurs fois, et parfois avec toi. Il m’arrive d’en céder à des gens, mais jamais pour rien. » me dit-il avant de passer à un autre sujet.¨Plus tard, dans ma chambre, je pensa que s’il y a une force, que mon milliardaire de père, pouvant se payer une armée privée et ayant milles connaissances ésotériques convoitait plus que tout c’était qu’il me la fallait. Et je ne pensai qu’à cela. Toute la nuit. Et pendant plusieurs jours, jusqu’à ce que tout soit prêt. J’allai te voir pour un duel, mais le transforma en duel des ténèbres à partir des livres de magie noire que possédait mon père. Mais tu m’as résisté et vaincu, me faisant aller au royaume des ombres, durant mon coma. Après cela, j’en partis, grâce à mon père.

-Je croyais que c’était impossible

-Sauf si on fait un échange avec es ténèbres : Ma vie contre deux autre.

Je ne suis à peine surprise

-Et pourquoi tu me dis tout ça ?

Je ne te pardonnerais pas de toute façon

-Pour te dire que je ne regrette rien

Mm !?

-En me faisant abattre, j’ai pu connaitre l’expérience de la mort et même de l’enfer. En me battant, tu m’as montré ce pouvoir convoité même par les plus puissants. Et pour m’avoir confirmé comment il était génial, me poussant à sa recherche, je t’aime encore plus

-Ne te moque pas de moi !

-Je ne me moque pas de toi. Je t’appelais pour te dire ça. Fait attention aux personnes comme moi Salut

-Eh attend !

Bip !!!!!!!!



-On s’est déjà tout dit, au revoi…Nail qu’est ce que tu fais là ?!

Derrière lui, se trouvait Nail, sensé être disparu. Il lui demande ce qu’il fait avant de m’apercevoir puis de retourner son visage vers Akiss.

-Qu’est ce que ça veut dire ?

-Nail attrape-la

Eh merde.

…Leo(au royaume des ombres)

https://youtu.be/1gQablxVmlQ


Je regarde autour de moi et voit partout des personnes enchainés dans tous les sens, de tout(e)s sexes, origines, styles vestimentaires ou âges(en fait il n’y a personne qui n’est pas au moins adolescent ni qui a dépassé la soixantaine. En revanche une chose me frappait : il avait presque tous les yeux fermés ou du moins un air résigné. Enfin cela c’était pour ceux qui avait encore un visage : nombreux était ceux avec des mines indéfinissables, semblables a de la cire fondu, ensanglanté, souvent mangé par des… vers. D’horribles nouilles noires de toutes tailles dévorant les chairs de leurs silencieuses victimes en compagnies d’autre parasites aux mêmes habitudes alimentaires.

Un dernier détail me frappait : les chaines. Selon les personnes elle n’avait pas le même état de corrosion. De plus ces chaines semblent être infinies et leur point d’appui n’est pas visible. Le pire est cependant l’évènement dont je viens d’être témoin : un jeune homme habillés style XXe siècle (serait-il vraiment de cette époque ?) a vu ses chaines, tomber en poussière d’oxyde de fer, le faisant disparaitre dans l’abîme de noir absolu au-dessous de mes pied. De las bas n’émanait rien, ni bruit, ni température, seulement une attraction que je sais gravitationnelle écrasantes. Mais cela ne fait rien : je tombe vers cet endroit sans lumière et me repasse les derniers instants de ma courte vie



Après que j’avais décidé de m’allier à Mathercoll(

en douceur) , nous sortîmes des toilettes (si vous avez suivi précédemment, vous savez que l’on ne faisait pas ce que vous pensez) séparément. « va à cet endroit et attend moi ». Je le fis, dix minutes, jusqu’à ce qu’elle arrive en courant m’enlaçant chaleureusement

-Eh les filles ! C’est Alix ! Mon amoureux

-Ah oui vraiment ? dit l’une, qui avait les yeux bleus, les cheveux noirs tressés et un petit nez pale.

Pour une fois que ce genre de question pouvait avoir la réponse « non »…

-Allons Allons, mais faites cela dans une chambre » fit amusé une autre, très petite avec des cheveux et yeux noirs

-Je ne suis pas d’accord Ketty ! Moi je trouve qu’ils vont bien ensemble » commenta une autre avec peau, yeux et cheveux très sombres.

Les autres (ensemble elle était 9, dont une fille qui semblait être l’accompagnatrice, même si elle ne devait avoir que 23 ans) allèrent elles aussi de leur petit commentaire. Elle expliqua que je participe au tournoi, mais seulement en tant que remplaçant.

-Au mais alors ça veut dire que tu n’as pas du tout joué ? Tu ne t’ennuie pas trop ?

-Bah c’est la vie… »Fis-je

Maintenant

-Les filles j’ai une idée : et si on faisait une Battle royale maintenant ? Pour Alix » plaida Mathercoll.

Comme prévu

Nous engageâmes donc un duel. Rapidement, l’ambiance passa de la camaraderie à la gêne, puis de la gêne à la terreur

-Eh les gars, calmez-vous ce n’est qu’…

Mathercol ne la laissa pas finir sa phrase : elle utilisa un combo destructeur, la réduisant elle et ses poing de vie au silence, la faisant absorber dans les ténèbres. Continuons. Pioche, a moi d’attaquer et de réduire une autre vie à néant par mes cartes. L’on continua ainsi jusqu’à ce qu’il n’y ait personne. Je pense que je n’oublierais jamais leur tête, ne comprenant rien et totalement effrayée. Mais contrairement à moi et Jessica, elles n’ont pas gagné contre l’adversaire et furent emportés, dans le royaume des ombres.

-… Bien qu’est-ce qu’on fait maintenant ? Tous les autres possesseurs de carte sont au village

-A ton avis ? »Dit-t’elle guillerette avant de prendre le butin sur ce qui restait de ses « amies »

On le partagea ainsi : elle prenait la plus puissante, tandis que je pris le reste. Puis comme elle me la fait comprendre on retourna au village pour continuer la chasse. Je choisis d’abord Amina, parce que je connaissais son jeu et voulais me renforcer avant de combattre Victor Atlas ou Miquel Mass. Ce que je fis. Malgré ses cris je la battis. Et il se passa une chose étrange :

-Amina, vraiment désolé. Kuraz ! Attaque

A ce moment je me détestais vraiment. Je me haïssais depuis que j’avais attaqué la « clique » de Mathercoll, mais le fait de battre à mort une personne que je connaissais me faisait bien plus d’effet. Et je me haïssais de continuer quand même, de n’avoir ces sentiments que pour des connaissances. Dans cette honte, je n’ai même pas vu qu’Amina n’avait pas été vaincue. Du moins pas comme je le pensais : au pied de Kuraz se trouvait ses cartes et… Amina inconsciente. Comment est-ce possible ! Avec le type de duel des ténèbres que l’on faisait, son corps aurait du disparaitre. Mais elle est toujours là alors que je pus prendre sa carte, Numéro 86 : Champion Héroïque – Rhongomyniad ; prouvant que son lien avec elle était rompu. Quant à Mathercol elle semblait perplexe mais continuait de sourire narquoisement

-Et bien tu es vraiment spécial. Au fait, avais tu compris qui t’avais envoyé le robot

Quel rapport ?

-Un membre de l’organisation du tournoi

-C’est surement vrai. Et ne pense-tu pas qu’il pourrait faire partie de certaines organisation ?

J’y ai pensé mais… Ou veut-elle en venir ?

-Assez d’introduction !

Un homme s’approchait. Une coiffure, aussi extravagante que le visage était sérieux … C’est le présentateur

-Vous !

-En garde

Et le duel commença. Je ne m’en rappelle plus, si ce n’est qu’il fut à sens unique, lui jouant des fantoruse, bloquant tous mes mouvements. Je perdis mes cartes acquises en duels. Quant à Mathercol, elle me laissa me faire battre

-Quel dommage pour toi

Quel idiot ais-je été..



Maintenant que je suis au fond de l’abysse je sens une insupportable chaleur. J’ouvre les yeux puis les referme aussitôt : cette vision d’horreur, de mort, de souffrances, de destructions, et de tortures me faisait avoir la certitude que c’était l’enfer. Ma bouche bougeait ; Gorz parlait à travers moi

-J’ai ramené avec moi les rois

Je n’entendis pas de réponses, mais la reçu par télépathie « Pourquoi as-tu mis si longtemps »

-Ce n’était pas ma mission, je n’en avais pas

-Alors disparait, laisse ce corps entrer en moi

C’est la fin me dis-je







-Ouvre les yeux pseudos élus. Cela ne se passera pas comme sa !

Ending : https://www.youtube.com/watch?v=LgZnEYLBsoU&list=PLMnGjMJMl1aVH7FDATBSUcgsP3wHMM6IR&index=97




duelliste dresseur et joueur moyen, mélomane et artiste à ses heures
auteur de cette fiction(http://www.otk-expert.fr/forum/?action=viewtopic&t=7807)

Invite
[Invite]
Messages : 44


haut haut de page
[Fic] le roi des duels posté le [13/09/2015] à 05:41

Euh =/

La fin est… pas cool >.<

Mais la fic est vraiment bien, j'adore =)


nam23
Membre
Messages : 97


haut haut de page
[Fic] le roi des duels posté le [23/09/2015] à 03:50

merci.

Le prochain chapitre sera un hors série et sera plus long que d'habitude. Il n'aura pas de répercussions sur l'histoire principale avant un long moment, mais voici un indice:Il portera principalement sur un personnage jusqu'ici délaissé


duelliste dresseur et joueur moyen, mélomane et artiste à ses heures
auteur de cette fiction(http://www.otk-expert.fr/forum/?action=viewtopic&t=7807)

Pages : 1 2 3 4 5 6

Partenaires


YugiBazar Ludis Factory cardmarket.com Battle City Alpha